Recyclage

Quand les anses d’un sac isotherme ont lâché en fin de semaine, j’y ai vu une aubaine pour faire un lunch bag pour celui qui emmène son déjeuner tous les jours.

Le modèle était dans un des livrets Chouette kit de cet été .

Le tissu est un canvas épais , type bleu de travail de mes réserves.

Les accessoires à savoir la sangle et des étriers étaient dans mes récupérations puisque je fais partie du club de celles qui ne jettent rien.

Pour prévenir le fait que la doublure sorte du sac, j’ai cousu le long des coutures latérales les deux matières ensemble.

J’ai attendu le verdict.

‘ Mon repas est bien resté froid’ mais ‘Le sac est trop petit. Si je mets mon plat et trois fruits, je suis en haut’.

Bon je verrai plus tard si un autre sac isotherme lâche. Si j’ai du temps et si j’ai envie.

Banc de poissons

Je reprends des ouvrages laissés de côté.

Le problème de celui-ci est la toile. Ce cabas est un prêt à broder d’un magazine qui n’existe plus De fil en aiguille . Le lin est dense et irrégulier donc très difficile à broder.

J’ai choisi une grille de Créades , Tri-fish 3 que j’ai beaucoup modifiée: j’ai enlevé des éléments, choisi mes couleurs. L’objectif était de déstocker des fils de kits que j’ai terminés. J’ai pris tout ce que j’avais de la même créatrice Sophie Touraud , qui ne crée plus depuis des années, afin de garder le même esprit pour mes poissons.

Et voilà mon nouveau cabas estival.

J’ai envie de broder quelque chose au verso. Il faut que je trouve.

Voilà c’est la fin

Me voilà arrivée au bout des pelotes qui m’ont été offertes.

J’ai décidé d’utiliser les dernières pelotes entières jaunes et surtout tous les restes des précédentes.

Je suis partie sans modèle . J’ai arrêté le fond quand cela me semblait correct.

J’ai fait sur deux rangs une sorte de rebord en crochetant la maille par devant puis au rang suivant celle-ci avec la maille le fil arrière du rang précédent.

J’ai monté mes rangs au fil des pelotes puis quand j’ai senti la fin venir, j’ai fait un rang de doubles brides et mailles coulées pour faire l’espace pour le lien. J’ai fiat le lien avec le reste d’orange que j’avais et j’ai fini toutes les pelotes permettant de faire un rang.

Il me restait encore du fil donc j’ai crocheté trois fleurs .

Cette fois, il ne me reste même pas de quoi faire une fleur.

Je remercie vivement la copinette qui m’a permis de faire travailler mes mains et mon imaginaire. Cela m’a fait un bien fou au moment où j’en avais vraiment besoin.

Finir des pelotes

Pour alléger le placard, et surtout faire plaisir.

J’ai entrepris de trier un peu pendant Noël puisque je ne pouvais me déplacer ni pour aller voir mes fils ni pour aller voir mes parents. J’ai donc classer les pelotes entamées à peu près par taille de fil mais surtout par couleur. Je me suis retrouvée par beaucoup de marrons différents. Alors j’ai entrepris de crocheter un châle pour une copinette qui fait des merveilles avec de la terre , la transformant en poterie et rakus.

Je suis totalement admirative.

Alors j’ai utilisé mon crochet 3.5, un modèle de Kirsten Bishop, Klaziena.

Et voilà

Il ne me reste plus qu’à lui envoyer, en espérant qu’il lui plaira.

Recyclage

Pour offrir des chocolats devant garnir un calendrier de l’Avent maison réalisé il y a plusieurs années, une carte gourmande s’imposait.

Les éléments ont été assemblés au fil des semaines sans but précis. Ils viennent d’emballage, publicités, fiche de liaison du panier de légumes hebdomadaire.

Le rose m’a fait les réunir et je les ai placés sans réfléchir.

Elle me plait bien donc j’ai eu autant de plaisir à la faire qu’à l’envoyer.

Recyclons, recyclons

Je continue mon recyclage de sacs publicitaires .

Pour celui-ci le motif était plus grand et avec une encre foncée. J’ai choisi d’assembler mes tissus en fonction de leurs tons et de leur largeur pour couvrir le motif.

DSC_6069

Et surtout j’ai joué avec les lisières comme l’avait proposé Tante Lucie . J’ai gardé la découpe à cru pour les autres tissus et les bords des lisières.

Comme les bandes de lin étaient transparentes, j’ai doublé mon montage avec une vieille taie d’oreiller et j’ai quilté à la machine le tout juste sur deux lignes horizontales afin de les maintenir bien ensemble.DSC_6067

La première photographie est plus fiable sur l’intensité des couleurs mais l’ensemble reste très doux, pastel pour cette grande poche avec juste la petite touche de vieux rouge de la lisière ‘Olympe’.

Il me plait beaucoup .

Autre vie

En rangeant mon bureau-atelier-bazar, j’ai retrouvé des sacs publicitaires. J’ai envie de les modifier afin de cacher ces publicités.

Pour les premier, le motif est assez petit. J’ai tressé des chutes de tissus

DSC_6054

et les ai collées-cousues sur un morceau de tissu d’ameublement épais ce qui permet de faire une petite poche.

DSC_6056

J’ai choisi de laisser tout à cru.

Voici donc ce sac dans cette nouvelle version.

DSC_6053

J’ai deux autres sacs dans le collimateur.

Pour profiter de la lavande tout l’hiver

Ayant terminé d’égrener ma lavande, j’ai rempli tous les sachets de la maison et dans ma lancée j’ai continué. Tout d’abord en faisant de petits sachets avec des chutes de tissus et de ruban ; des sachets de fainéante armée des ciseaux cranteurs pour ne pas ourler le haut.

DSC_5564

Puis je me suis souvenue avoir brodé il y a très longtemps les lettres du mot Broderie en broderie traditionnelle comme exercice. J’ai déjà transformé et offert plusieurs des lettres. J’ai regardé dans mon carton à dessin et y ai trouvé D,R et I. J’ai donc pris la dernière car c’est l’initiale d’une collègue qui ne va pas bien actuellement. Avec un reste de vieux drap pour le dos, voici un coussin de lavande pour la relaxer.

DSC_5566

Voilà de petits cadeaux rapides dont je suis sûre qu’ils feront plaisir.

Comment occuper

En réunion une hyperactive qui ne peut ni broder, ni tricoter, ni crocheter.

Cette année, j’ai trouvé une solution: dessiner. Sauf que

-Pourquoi ne dessines-tu que des lettres? me demande un collègue intrigué.

Car je suis nulle en dessin et suis juste capable de dessiner des lettres en respectant le ductus appris à l’école comme tout le monde et un peu plus en calligraphie médiévale et plus particulièrement carolingienne.

J’ai commencé avec ce que j’avais sous la main, un critérium

DSC_5272

puis j’ai ressorti un stylo plume vieux d’au moins 35 ans et des cartouches.

Que faire de mes gribouillages?

Et bien j’ai eu envie de les associer à des images prélevées dans des magazines pour faire des cartes à offrir juste pour le plaisir.

DSC_5265

DSC_5267

DSC_5268

DSC_5270DSC_5271

Le temps des réunion va se calmer jusqu’en septembre. Alors je pourrai reprendre mes lettres.

J’ai vu sur Internet que c’est très à la mode . Cela s’appelle du lettring ou lettrage alors que le mot calligraphie pourrait aussi fort bien convenir. Cela permet de trouver de nombreuses formes de lettres à reproduire. Cela m’occupera un peu.

Une petite information: je suis maintenant sur Instagram: @chezlibelluleig.

 

Recyclage de chutes

Je ne suis pas douée en patch mais je me suis laissée convaincre par Laurence.

Si j’ai beaucoup contourné la difficulté en faisant le fond en grand morceaux, en brodant le tronc de l’arbre au lieu de le faire en appliqué, il fut un moment où j’ai bien dû me décider à préparer les tissus pour les feuilles.

Continuer à lire … « Recyclage de chutes »