Fugl

Après l’avoir fait en gris taille S, en bleu taille L, en vert taille XL, il me restait à faire la taille XXL en marron pour que tous mes garçons aient ce pull.

Voilà qui est fait. J’ai toutefois fait une variante choisissant de le laisser en pull au lieu de le faire en gilet comme les précédents.

Le temps fut long entre le précédent et celui-ci car le jacquard n’est toujours pas ma tasse de thé et donc j’avais d’autres envies.

Et puis le froid est venu cet hiver et j’y ai trouvé l’occasion de faire un peu de place dans mon placard à laine.

DSC_5883

J’aurai dû mettre des notes sur mes explications car même si j’ai fait très attention, il aurait été préférable que je fasse le jacquard avec des aiguilles plus grosses afin qu’il soit moins serré.

DSC_5885

Et voilà, c’est terminé et j’ai ma dose de jacquard pour un moment!

Il est réalisé en Alafosslopi avec des aiguilles 4.5 pour le point de riz et 6 pour le jersey et le jacquard.

Tous les garçons sont équipés mais les pulls sont peu portés. N°3 qui a eu le premier ne le porte pas du tout. N°1 est parti sous les latitudes où il est totalement inutile.

 

Publicités

Pull rose

Je ne réponds presque jamais aux envies de pulls et demandes qui peuvent m’être faites en dehors de mes très proches. En effet j’ai eu des déconvenues où des heures de tricot, ne plaisaient au final pas à la personne qui en avait fait la demande.

En début d’été, Monique m’a fait une demande. Le modèle était simple et j’avais du temps libre donc j’ai accepté.

Elle a choisi un modèle Phildar paru dans Prima et après échange , elle m’a envoyé du coton mérinos de Drops.

Pour obtenir le bon échantillon, j’ai tricoté en 3.5 et 4.5. Le pull est fait en bords de côtes 1/1 et en point de godron.

C’est un point qui est mou et ce avec un fil assez lourd. J’ai donc renforcé mes coutures et resserré le col afin que dans le temps le tout se tienne bien.

DSC_5646

Le dos était largement décolleté. A sa demande, j’ai fortement réduit, en  ne gardant qu’une petite ouverture pour avoir l’esprit du modèle. Il lui faudra coudre un ruban pour la fermer et je lui ai conseillé de le coudre tout autour de l’encolure toujours dans un souci de tenue.

DSC_5649

Il lui aura fallu être très patiente car du fait de soucis familiaux, il a beaucoup voyagé en voiture, en bateau , en avion et sa réalisation a pris beaucoup plus de temps que je ne l’avais envisagé. Enfin, il lui est parvenu et elle est contente. L’essentiel est sauf.

Rubecula

Folie ordinaire a proposé un test avec des torsades.

J’avais du fil dont l’échantillon correspondait: Laine Cachemire de Phildar et j’avais envie d’un pull près du corps, doux pour l’automne .

Je me suis donc proposée. Le modèle se tricote en top down avec des aiguilles 3.5 et 4 .

Les torsades soulignent le plastron en côtes perlées

DSC_5194

ainsi que les emmanchures raglan

DSC_5196 avant de se poursuivre sur le devant. Tour le reste est tricoté en jersey.

DSC_5189

Et voilà un joli modèle que je suis contente d’avoir dans ma garde robe.

Ce modèle est maintenant en vente soit seul soit en kit.

Gaspard le grand

Christine de Wouimardis a réécrit son grand succès, modèle Gaspard. Elle propose une version à plat et en rond.

Après avoir testé la version à plat en 6 mois, je me suis lancée dans la version en rond en 4 ans toujours en Baronval de Bergère de France avec des aiguilles du 3.5.

J’ai trouvé que c’était plus facile au niveau du col que la version à plat.

En revanche, arrivée au moment de la poche kangourou, je me suis aperçue qu’il me manquait des rangs de corps. En effet, j’ai compté les rangs de mousse dans les rangs du corps alors qu’ils étaient en plus.

J’ai donc modifié les diminutions de la poche kangourou pour arriver juste au col.

DSC_5177

J’ai fait la bordure du col et de la poche kangourou en rangs de mailles coulées ce qui fait une finition très propre comme un icord et donne de la tenue à la bordure qui risque d’être malmenée par le petit lutin qui portera ce pull.

 

 

Angela

Soobelle a proposé de tester une modèle femme adulte. Il s’agit d’un pull tunique .

Ce top-down ne présente pas de difficulté particulière et donne un nouveau sens aux mailles coulées.

DSC_5172

L’espacement des rangs de mailles coulées croit en allant vers la bas du corps.

L’encolure est large , un peu style marinière et les manches trois-quarts. Ma photographie est faite avant blocage.

DSC_5170

Je l’ai fait en taille 40 et en Pure laine Mérinos de Phildar avec des aiguilles 3.5 et 4.

Je pensais l’offrir à ma mère mais il est vraiment trop grand tant en longueur qu’en largeur. Du coup je pense l’offrir à une jeune femme enceinte.

 

Déboires

J’ai acheté sur Internet du fil pour faire un pull tout simple pour mon mari. J’ai bien fait attention au métrage, j’ai pris la quantité nécessaire mais lorsque j’ai eu fini la première manche, j’ai compris que je n’aurai pas assez de fil. J’ai contacté le site, il n’en avait plus.

Bon retrouver ce fil et ce bain relevant de la mission impossible, j’ai tout défait en râlant un peu car les tricots en aiguilles 3, 3.5, c’est long .

J’ai refait mes calculs de métrage ne comprenant pas où était le problème et suis arrivée à la conclusion que j’avais largement de quoi faire un pull pour un des garçons  passant du XL au M.

Mais, quand je suis arrivée au milieu de la deuxième manche j’ai compris que de nouveau cela n’irait pas. J’ai cherché différentes solutions et à force de faire et défaire, je suis arrivée à la solution qui me satisfait le plus , la rayure avec un autre fil., en Baronval de Bergère de FranceDSC_5078

Il est vrai que j’ai choisi un modèle d’inspiration pull marin.

Il est toujours difficile de trouver un modèle de pull homme sympa. Celui-ci me plaisait bien. C’est un modèle Phildar. Je ne tricote plus leurs modèles depuis des années car leurs explications sont souvent confuses. Ce fut de nouveau le cas donc au final j’ai  changé énormément de choses comme la patte de boutonnage qui était tellement alambiquée qu’elle en devenait infaisable que je me demande si je peux encore leur attribuer ce patron.

Bref, il est terminé. Le voici sur mon mannequin femme car je n’ai rien d’autre.

DSC_5076

Cette expérience me conforte dans deux rejets: les patrons Phildar et la laine Fonty car en effet j’ai eu beau tourner le problème dans tous les sens, si le métrage de ces  pelotes Guéret avait été le bon, j’avais de quoi faire le pull en XL donc d’autant plus en M.J’avais déjà eu des soucis avec leurs fils contenant de l’alpaga qui feutrent même en respectant exactement les consignes de lavage.

Bref je vais rapidement passer à autre chose car cette aventure m’a agacée.

Gaspard

Lorsque Christine de Wouimardis a proposé de faire son Gaspard en KAL, j’ai n’ai pas résisté.

J’adore ses modèles et particulièrement celui-ci qui l’a fait connaitre et que je n’avais jamais tricoté.

J’ai beaucoup hésité sur le fil à utiliser et après plusieurs essais, j’ai choisi Baronval de Bergère de France dont la densité convenait et des aiguilles 3.5.

C’est un vrai plaisir à tricoter quand on est attentive ce qui ne fut pas mon cas donc j’ai défait de col pour recommencer.

Le résultat me plait beaucoup.

DSC_5090

Elle est entrain de réécrire le modèle pour le faire avec des aiguilles circulaires et sans couture. J’ai hâte de l’essayer!