Un joli prénom de fleur

Pour une petite fille nouvellement née.

Le prêt à broder est un DMC. La grille de fleur vient du livre Imagier de A à Z de Mango pratique. L’herbe est une improvisation et les papillons viennent de http://www.leschroniquesdefrimousse.com/. Les fils sont mes restes de kits.

Quand on a un papa

Philosophe plus proche d’Hegel ou de Schopenhauer, on a besoin d’un petit coup de pouce pour démarrer dans la vie .

Le support est une prêt à broder DMC . Les grilles viennent du livre Sélection de Mango pratique. Enfin les fils sont tirés de mes multiples restes de kit.

Deux petits garçons

aux prénoms italiens sont nés parmi mon entourage.

J’ai pioché dans mes prêts à broder DMC. Mon fils aîné y a choisi deux bavoirs.

Dotée d’un écheveau entamé de mouliné 826 de DMC et du livre Imagier de A à Z’ de Mango j’ai rapidement brodé deux bavoirs.

DSC_6458

puis

DSC_6462

La prochaine naissance annoncée est une petite fille.

Le dernier torchon

Et oui, c’est bien le dernier torchon de mes réserves sur le thème de la lingerie ce prêt à broder DMC.

Mon temps de loisirs s’est suspendu mais il me reste les incontournables auxquels je refuse de déroger dont le broderie du petit déjeuner. C’est souvent les seules petites minutes que j’arrive à m’octroyer pour broder.

Il me faut des projets simples alors j’ai choisi du monochrome . J’ai pioché dans les restes de kits.

Pour les motifs, je n’ai pas cherché l’originalité. J’ai repris ceux d’Anne Sohier-Fournel dans Mots tendres au point de croix. 

 

DSC_6341

La couleur du fil est plus proche de celle du tissu que sur cette photographie. Il est bien difficile de photographier actuellement entre pluie et gris.

En fouillant dans mon armoire, j’ai trouvé deux autres torchons mais très différents. Je vais donc me lancer dans un nouveau projet avec un type de broderie que je n’ai pas fait depuis des lustres mais toujours simple pour mes petits matins blêmes.

Petit cadeau de Noël

Je ne suis guère en avance et je n’aurai pas le temps de faire de gros projets cette année.

Alors les projets demandant peu d’heures sont de rigueur.

Voici un petit carnet à aiguille. C’est un prêt à broder de Je ne sais qui , dans mon armoire depuis des années qui se comptent au moins à la dizaine.

Il est toujours aussi mignon. Dans la poche, j’ai trouvé le texte que j’avais créé à partir d’une grille dont je n’ai pas l’origine. J’ai laissé l’erreur qu’il comprenait pour faire plus authentique. Comme je me suis trompée dans le centrage , la fatigue étant bien présente; il me restait beaucoup de place. J’ai eu envie d’ajouter un cœur. Cette fois j’ai cherché dans les grilles téléchargées de mon ordinateur et ai jeté mon dévolu sur la première dont je ne connais pas non plus l’origine mais qui a été téléchargée en 2017.

Elle présentait une difficulté pour moi puisqu’il y a du blackwork donc elle a nécessité un peu plus de temps que du point de croix.

L’aida étant fine, j’ai brodé avec un seul fil , reste d’un  kit de 1994.

Bref je déstocke toujours.

Il est temps, après tout ce laïus de vous le montrer.

DSC_6333

Préparer Noël

En cette année de travail si dense, j’offrirai peu de cadeaux de Noël. Toutefois , j’espère en fabriquer quelques uns et en profiter pour continuer les déstockage à la maison.

Il me reste trois torchons DMC et des échevettes entamées.

Je viens de terminer le premier torchon à partir de lettres trouvées dans le livre Rose de Agnès Delage-Calvet et Anne Sohier-Fournel.

DSC_6271

Il m’en reste deux. J’espère réussir à les broder à temps.