Voilà c’est la fin

Me voilà arrivée au bout des pelotes qui m’ont été offertes.

J’ai décidé d’utiliser les dernières pelotes entières jaunes et surtout tous les restes des précédentes.

Je suis partie sans modèle . J’ai arrêté le fond quand cela me semblait correct.

J’ai fait sur deux rangs une sorte de rebord en crochetant la maille par devant puis au rang suivant celle-ci avec la maille le fil arrière du rang précédent.

J’ai monté mes rangs au fil des pelotes puis quand j’ai senti la fin venir, j’ai fait un rang de doubles brides et mailles coulées pour faire l’espace pour le lien. J’ai fiat le lien avec le reste d’orange que j’avais et j’ai fini toutes les pelotes permettant de faire un rang.

Il me restait encore du fil donc j’ai crocheté trois fleurs .

Cette fois, il ne me reste même pas de quoi faire une fleur.

Je remercie vivement la copinette qui m’a permis de faire travailler mes mains et mon imaginaire. Cela m’a fait un bien fou au moment où j’en avais vraiment besoin.

Pour emballer un cadeau

Une chute de tissu, un cordon de récupération

Un peu de temps et voici un pochon tout simple mais réutilisable.

DSC_6465

Je participe ainsi au challenge lance par @Drine02b sur Instagram , @zeropapiercadeau2020. J’ai juste un peu de retard car c’était l’objectif de janvier.

Mieux vaut tard…

Vu mon peu de temps disponible, je vais oublier février et jeter un œil sur mars .

Alors j’ai entrepris de ranger

Mon armoire à tissu, broderie, feutrine…bref à tout ouvrage nécessitant une seule aiguille. Pour le tricot j’ai carrément un placard dédié aux pelotes.

Je suis tombée sur des cadavres de chemises usagées ayant déjà servi pour des dos de coussin et des sacs à pain.

Les hauts de dos laissaient une belle superficie de tissus donc avec deux chemises , j’ai fait une bourse.

DSC_6294

L’inspiration vient encore du dernier MCI. Tous mes matériaux sont de récupération: ruban, perles et mini chute de tissu au bout des rubans. Cette finition est une première pour moi. Il va falloir que je la travaille pour que cela me convienne.

DSC_6292

J’ai rangé ce magazine. Il m’a sortie de mes heures intenses de travail et même si j’ai simplifié tous les modèles proposés en fonction du temps dont je disposais, j’ai eu la satisfaction de faire autre chose que travailler.

 

J’ai rangé mon bureau

Cela m’arrive rarement d’autant plus que dans ce bureau il y a aussi la MC et tout ce qui concerne la couture, la broderie, le papier ; une partie des livres de tricot, tous ceux de crochet. Bref c’est une pièce où je range aussi mes affaires professionnelles mais où, en fait, je ne travaille jamais.

Après Noël et le départ des cadeaux,un rangement s’imposait . Comme  j’y voyais un peu plus clair, je suis tombée sur un morceau de tissu déjà transformé mais dont le résultat ne me donnait pas satisfaction. Du coup une nouvelle transformation était à envisager.

-Tu fais quoi? dit l’Homme?

-Je remplis un peu ma boîte à cadeaux qui est bien vide!

Deux pochons tous simples, non doublés

DSC_4971

dont la seule fantaisie est la dentelle pour passer le lien de récupération.

DSC_4973

D’ailleurs ces liens commencent à me faire défaut; je vais devoir partir en chasse de récupération.

Pour changer

Je n’avais pas envie de faire un deuxième bavoir alors j’ai cherché autre chose.

A proximité de ma machine à coudre, dans mon bazar total, il y avait un pochon attendant un devenir.

DSC_4726

J’ai simplement choisi de broder l’initiale en l’écrivant à main levée au stylo Frixion puis ne brodant sans modèle des points différents avec des fils piochés au hasard. J’ai fait exprès que ce ne soit pas parfait, ni symétrique, ni droit.

DSC_4725

Le lien que vous ne voyez pas est une récupération .

Un nouveau bébé est arrivé, il faut que j’y retourne.