Recycler autrement les calendriers

Tous les ans un cahier me suit pendant onze mois. Souvent c’est un cahier publicitaire que j’ai récupéré. Il faut donc l’habiller surtout qu’il va m’accompagner onze mois alors autant que ce soit joli!

Depuis plusieurs années je pioche dans mes vieux calendriers. Je n’ai jamais pensé à vous le montrer avant mais voici celui de cette année.

DSC_5547

Recto, l’image couvre toute la couverture ou presque.

DSC_5548

Au verso, j’ai complété avec une page de  Flow que j’ai découpée afin qu’elle soit aux bonnes dimensions ce qui m’a  permis avec un peu de masking tape assorti de couvrir le tout.

Mes photographies brillent car pour que mon cahier tienne les onze mois, je l’ai protégé par du plastique transparent qui me reste du temps où je couvrais les livres scolaires des garçons.

Et voilà comment je vais avoir au quotidien dans un univers de travail parfois rude une image et des couleurs apaisantes sous les yeux.

 

Publicités

Quand les réunions durent

Il fut un temps où je brodais pendant les réunions .

J’étais cachée dans un coin après avoir choisi une position stratégique comme derrière un poteau.

Mais en prenant des responsabilités cela m’est devenu impossible alors pour occuper ces longues réunions, je me suis mise au lettrage terme moderne pour calligraphie.

Cela m’occupe, fait travailler ma concentration tout en ne m’empêchant pas d’entendre, d’écouter et d’intervenir au besoin.

Un carnet publicitaire fait mon bonheur mais après le crayon de papier et le stylo plume à cartouches sorti de sa trousse, j’ai investi dans des stylos feutres à calligraphie Calligraphy de Edding.

Pour cette  première réunion, j’ai pris en main le plus fin le 2.0. La pointe biseautée permet de faire des traits larges ou fins. Il m’a fallu un peu de temps pour m’en servir correctement mais comme j’avais du temps….

DSC_5544

– ‘Pourquoi ne fais-tu que des lettres ?’ a demandé un collègue.

Car je ne sais rien faire d’autre, je ne sais pas dessiner.

-‘Depuis tout à l’heure je te regarde, tu te débrouilles bien ‘ a dit une autre. Et comme je m’interrompais. ‘ Non , continue; cela me plait de te regarder’.

Maintenant il va falloir que je réfléchisse à comment poser et agencer mes lettres sur des cartes pour ensuite les offrir. Les enveloppes sont prêtes!

 

Pliage et recyclage

J’adore les grand calendrier au l’on fixe au mur.

Je les aime avec des grands images et de grandes cases où on peut écrire les rendez-vous de chacun.

Lorsque l’année se termine, je suis ravie de mettre en place le nouveau mais n’arrive pas à jeter l’ancien.

J’en ai déjà transformé certains en enveloppes mais je n’étais pas satisfaite.

Comme j’ai des cartes de format inhabituel, j’ai réitéré en pliant à partir de la carte.

Ainsi je suis sûre du format.

DSC_5541

J’ai collé des étiquettes pour les adresses. Il faudra aussi en mettre au dos pour mes coordonnées et utiliser un peu de masking tape pour les fermer.

DSC_5542

Et voilà, je suis contente de donner une seconde vie à ces pages de calendrier.

 

Origamis de vacances

Alors que nous sommes entrés dans l’automne, voici un petit rappel ce cet été si beau, si chaud.

Je n’ai pas fait de cartes car ce fut un été compliqué comme l’an passé mais tout de même j’ai pris le temps de faire quelques origamis.

Bien peu ma foi mais sur le thème du bord de mer:

DSC_5521

à fixer sur un bâtonnet pour prendre le vent.

DSC_5523

Ces voiliers ont eu ma préférence. Je pense qu’il va m’être difficile de retrouver des feuilles avec une partie unie et une partie à motifs  permettant cette réalisation.

 

Tentative

En fin d’année, les mains me démangent pour fabriquer des cartes et j’ai envie d’essayer des techniques que je ne connais pas ou ne maîtrise pas.

L’an passé j’ai essayé avec plus ou moins de bonheur, plutôt moins, les cartes pop ups et cette année les cartes D.

J’ai acheté du matériel, lu les notices et … je n’ai rien compris.

J’ai donc essayé et me suis rendue à l’évidence, rien n’allait.

Du coup, j’ai bidouillé et d’une carte 3D, j’en ai fait trois 2D.

C’est fou comme le papier que je noircis ou rougis à longueur de temps pour mon travail peu m’échapper dès qu’il s’agit de loisirs.

Petits bricolages

Cet été je n’ai pas pu me gaver de loisirs créatifs comme les années précédentes. Je n’ai pu leur consacrer que des instants volés.

Le papier n’a donc pas tenu une grande place. Pas de cartes réfléchies et élaborées, juste quelques petites choses faites en deux courts moments de deux après-midis.

La première est toute en recyclage

DSC_4319

Les suivantes sont faites à partir de papiers et d’un modèle d’enveloppe offerts par le magazine Flow dans de vieux numéros.

J’ai commencé par faire les enveloppes

IMG_0796

puis avec les chutes de papier, j’ai fait des minis-cartes à glisser dans les enveloppes.

IMG_0797

J’ai été frustrée de ne pouvoir faire plus alors j’ai soigné le choix de mes timbres et j’ai choisi d’écrire les adresses sur des étiquettes scolaires.

Espérons que l’été prochain sera plus créatif!

 

Pâques

Aller passer la journée avec des personnes âgées pour lesquelles cette journée, cette fête  a une vraie signification.

Apporter le repas pour faire ‘comme au restaurant’ mais à la maison.

Se mettre au service, à l’écoute , à l’accompagnement.

Ne  pas oublier les chocolats.

J’ai cherché rapidement comment les présenter et j’ai trouvé des cornets à faire chez Artlex. Même si le lapin n’ a pas de sens pour ces personnes peu accoutumées à la culture d’Europe Centrale, j’ai jeté mon dévolu sur cette solution , la plus facile pour moi.

J’ai donc formé les cornets  avec , comme toujours la maladresse de mes mains tremblantes dès qu’il faut manier la colle.

DSC_3950

Contrairement à ce que propose la créatrice, je n’ai pas découpé les oreilles afin de m’en servir pour fermer les cornets garnis de chocolats.

DSC_3953

Je les ai déposés dans les assiettes avant le repas et ils ont eu un franc succès.