Anouchka

Quand Wouimardis a proposé ce pull au test, elle l’avait tricoté en rouge dans l’esprit d’une blouse d’Europe centrale. Moi je l’ai imaginé dans des couleurs de terre, couleurs certainement plus proches de ce que portaient les personnes en dehors des jours de fête.

Il se tricote avec deux fils ensemble, un fil mohair et un fil lace. Pour le mohair, j’en avais en stock de Maille name is en noir. Trop fin pour être tricoté seul, il convenait parfaitement au projet, mais avec quoi l’associer? j’ai choisi un fil naturel de chez Toisons Bretonnes. J’ai hésité entre marron et gris 2:2 mais j’ai eu peur que celui-ci ne contraste trop avec le noir. C’est donc le marron que j’ai commandé et j’ai été surprise car en tricotant, il a pris le pas sur le noir.

Comme toujours avec Christine, il y a les détails qui changent tout. Les bordures sont faites avec deux fils lace et sans mohair.

Le col a des noppes

et le bas est resserré par un cordon terminé par des pompons. J’en ai réussi un et raté l’autre. Je n’aime pas les pompons.

Et voilà. Je suis ravie de mon nouveau pull de week-end. Chaud et confortable.

Le modèle est maintenant en vente.

Lusen

Une envie de douceur, de chaleur et de légèreté pour vivre cet hiver si compliqué.

Ce sont les mots que j’ai associés au test Lusen que j’ai fait pour Lileauxfils.

J’ai pioché dans mes réserves et ai ressorti des pelotes Diva des Fermes de France. C’est une valeur sure que j’utilise depuis plus de vingt ans . Ce fil est léger, chaud et doux. Si la pelote est chère à l’unité, c’est relatif car il en faut peu.

Le modèle est un gilet en jersey

avec des manches en dentelle.

Je suis ravie du résultat pour ce gilet douillet que je suis contente de porter sous ma doudoune quand je vais travailler en vélo.

Le modèle est maintenant en vente.

‘Cet hiver ce sera Mohair for ever’

J’ai eu la chance de gagner à un concours organisé par In the wool for love deux pelotes de Caresse de Missègle. J’ai pu choisir la couleur et j’ai ciblé immédiatement pour la destinataire de mon projet.C’est un fil en pur Mohair de chevreau, un nuage de douceur et de chaleur.

Mon idée initiale était un snood. Nul besoin d’un patron, juste d’une aiguille circulaire du 6. J’ai choisi des côtés perlées pour le rendu  gonflant et douillet.

A la fin de la première pelote, je me suis dit que si je mettais les deux, il serait vraiment très très long mon tube. Donc j’ai choisi de faire un bandeau ou headband . Là aussi nul patron, ma tête a suffit. J’ai privilégié le point mousse qui pourra s’adapter à la circonférence de tête de la destinataire et j’ai fait une torsade juste au milieu pour une petite touche glamour. Il m’a pris peu de fil du coup mon col est vraiment très confortable.

Au fait, pourquoi ce titre? Parce que Missègle avait joint un pin’s à mes deux pelotes.

DSC_6328

Un grand merci à In the wool for love et Missègle.