Cropped

Mon amie d’enfance m’a fait de nombreuses demandes de pulls. Tant mieux car mes armoires et celles de mes proches sont très pleines de tricot.

Comme elle porte des vêtements très différents des miens, je fais des expériences dont celle du fameux cropped top.

Heureusement, Lacazavent a proposé un test adaptable à souhait et elle a accepté que je fasse une version cropped.

Mon amie me fournit le fil. En fait elle a beaucoup acheté mais n’a jamais réussi à tricoter ce qu’elle voulait car elle est incapable de suivre le moindre patron.

Comme elle a acheté aussi les quantités sans règle, je dois faire des top down et tricoter les manches avant le corps.

Pour ce modèle, j’ai choisi 100% alpaga des Andes de Plassard.

Le point est simple et les bords sont en côtes torses .

Le voici au gré du vent

Le modèle est maintenant en vente et s’appelle Valroses.

Comme un nuage

Une fraicheur du soir m’a fait mettre ce pull dès le dernier fils rentré alors qu’il n’est pas pour moi . Trop large , sa chaleur m’a toutefois sauvé la soirée.

C’est un modèle que j’ai testé pour Melle Pétronille. Nommé Edelweiss, il se décline en de nombreuses versions selon le type de fil utilisé, en simple ou double, avec ou sans dentelle et les finitions choisies.

Pour ma part, j’ai choisi un fil mohair et soie , Mariette de Maille Name Is chez Kesi’art car je l’avais en stock ce qui a nécessité un fort déjaugé puisque ce fil qui se tricote normalement en 3 ou 3.5 , je l’ai tricoté en 5.5.

J’ai trouvé difficile de tricoter un tel déjaugé mais cela donne un pull nuage.

Tout en transparence, il est très léger puis qu’il ne pèse que 70 g mais aussi très chaud. Je trouve presque dommage que la dentelle ne soit pas mise en valeur comme elle peut l’être quand on tricote le fil en double comme je l’ai vu dans les versions d’autres testeuses.. En revanche, je suis contente d’avoir fait le choix des côtes au lieu de l’icord.

Ce modèle ne me convient pas du tout car il est court et large, mais dès le départ, je savais que je l’offrirai et à qui.

Moi qui râle après certaines créatrices, je dois souligner ici la gentillesse et la disponibilité de cette créatrice dont les explications sont vraiment très claires.

Le modèle est maintenant en vente s’il vous tente.

Châle Odile

Sur Instagram, Sabine Falgari a lancé un appel pour tester un châle. Il fallait utiliser deux matières différentes dont du mohair et il me restait une pelote d’un projet différent. En plus j’ai commencé mes cadeaux de Noël car si 2021 continue à être une année de tempête comme je l’avais prévu en juillet dernier, mieux vaut que je prenne de l’avance.

Rien de compliqué dans le modèle où sont alterné les deux fils et des points simples.

J’ai utilisé une pelote Mariette de Maille Name is et une de Lana Grossa Meilenweit Tweed avec des aiguilles 3.5.

J’ai aimé ce contraste mohair/tweed.

Et voilà un cadeau pour ma hotte.

Le modèle est maintenant disponible sur Ravelry et il est gratuit.

Juste à temps

Je savais que j’allais rencontrer la mamie qui ne supporte plus le poids des vêtements.

En fouillant dans mes réserves, j’ai retrouvé 4 pelotes de mohair et soie des Fermes de France .Deux que j’avais achetées et deux qui m’ont été offertes par Fée Moi même. Deux gris différents mais proches.

Ma seule solution était un top down. J’ai choisi le Basik 3.5 de Wouimardis car mon échantillon était bon.

IMG_0657

J’ai tricoté les deux premières pelotes puis le troisième.Ensuite j’ai ajouté la moitié des rangs faits avec la troisième car je voulais en garder pour les manches.

Comme, elle a accroché le bas du pull précédent que j’ai dû reprendre.

mamoune fête des mères 2016

J’ai choisi de faire celui-ci sans côtes mais avec un arrêt qui volante .

IMG_0659

J’ai fait de même pour les manches .

IMG_0658

Je l’ai fini en voiture, juste à temps donc aucun blocage n’a été possible surtout qu’elle l’a immédiatement porté trouvant qu’il faisait frais avec 25 degrés.

IMG_0656

Il pèse à peine 100g. C’est le plus léger de tous ceux que j’ai faits. Comme elle ne porte plus que cela , il va falloir que j’anticipe un peu plus.

Pour souvenir, le premier que je lui ai offert dans cette matière.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Déjà sans côtes . J’aurai dû m’en souvenir en 2016.

En accessoire je lui ai fait cette écharpe qu’elle ne porte jamais. Peut-être même a-t-elle oublié qu’elle l’a ou alors elle l’a perdue.

Et ce châle , qu’en revanche elle porte dès qu’elle sort de sa maison pour ne pas prendre froid comme une babouchka.