Anouchka

Quand Wouimardis a proposé ce pull au test, elle l’avait tricoté en rouge dans l’esprit d’une blouse d’Europe centrale. Moi je l’ai imaginé dans des couleurs de terre, couleurs certainement plus proches de ce que portaient les personnes en dehors des jours de fête.

Il se tricote avec deux fils ensemble, un fil mohair et un fil lace. Pour le mohair, j’en avais en stock de Maille name is en noir. Trop fin pour être tricoté seul, il convenait parfaitement au projet, mais avec quoi l’associer? j’ai choisi un fil naturel de chez Toisons Bretonnes. J’ai hésité entre marron et gris 2:2 mais j’ai eu peur que celui-ci ne contraste trop avec le noir. C’est donc le marron que j’ai commandé et j’ai été surprise car en tricotant, il a pris le pas sur le noir.

Comme toujours avec Christine, il y a les détails qui changent tout. Les bordures sont faites avec deux fils lace et sans mohair.

Le col a des noppes

et le bas est resserré par un cordon terminé par des pompons. J’en ai réussi un et raté l’autre. Je n’aime pas les pompons.

Et voilà. Je suis ravie de mon nouveau pull de week-end. Chaud et confortable.

Le modèle est maintenant en vente.

Pull irlandais Briana

Quand Bergers Cathares a lancé un appel à test pour un pull irlandais, j’ai tout de suite dit oui car j’aime ces modèles depuis toujours . J’ai aussi beaucoup de plaisir à retrouver ces fils naturels français même s’ils glissent mal entre les doigts, on est vraiment dans l’authentique.

Le modèle est inspiré de celui porté dans le série Outlander.

Il m’a fallu beaucoup plus de temps que prévu car le modèle est très grand et parce que j’ai défait deux fois la première manche car elle tombait mal.

Je me suis trompée dans une des torsades .

J’ai fait une torsade traditionnelle alors que j’aurai dû inverser le croisement une fois sur deux pour faire un ruban. Je ne m’en suis aperçue qu’au moment de finir le col alors tant pis.

J’ai utilisé le fil Laine de la Baie de Somme 3 fils que j’ai acheté chez Petit Grain et des aiguilles 4 et 4.5.

Mon mari a une veste dans le style tricotée par sa mère il y a 45 ans et elle ne bouge pas du tout. Devenue trop petite pour lui , elle fut portée par mon plus grand fils et aujourd’hui le plus petit.

Le secret est de ne laver que si le vêtement est taché. Sinon, il suffit de le ventiler. J’aimerai bien que celui-ci vive aussi longtemps!

Comme il est vraiment trop grand pour moi, je l’ai offert à une jeune femme qui a été absolument ravie.

Maintenant, j’ai envie de recommencer pour moi mais en veste à col châle. Pour cela, il va me falloir du temps!