Petite pointe

J’avais une envie d’un projet pour lequel il ne faut pas réfléchir. Mon objectif était juste d’occuper mes mains dans des temps d’attente.

Une pelote de Step 6 d’Austermann achetée il y a bien longtemps m’attirait l’œil à chaque fois que j’ouvrais mon armoire à laine. Avec l’automne qui approche, elle m’a paru totalement appropriée .

J’ai choisi de faire le modèle proposé dans un des livrets Chouette kit de cet été et suis allée au bout de ma pelote avec un petit pompon.

Et hop, dans ma boite à cadeaux. Il faudrait que je me calme car elle ne ferme plus.

Dernière robe de l’été

J’avais acheté ce kit Rosie chez Chouette kit l’an passé mais je n’avais pas eu le temps de la faire.

J’ai donc pu constater les évolutions de la marque en douze mois. Il y a une bobine de fil. On peut découper le papier sans être obligé de recopier sur du papier patron. Les explications sont beaucoup plus poussées et précises. Du coup heureusement que je me suis entrainée cette année car ,par exemple, nulle part le surfilage n’est mentionné alors que le tissu est un jacquard donc il s’effiloche très vite.

Techniquement j’ai encore fait des fronces et je ne suis toujours pas satisfaite.

Ce modèle pourrait se faire aisément sans les manches mais je trouve que le modèle de Fier comme un paon est plus chic. C’est donc celui-ci que je reproduirai.

Je suis maintenant équipée en robes pour l’été prochain selon les variations climatiques: à bretelles pour les grandes chaleurs, petites manches pour temps chaud et manches longues pour temps frais.

Robe Salomé

Forte de mon expérience de la besace, je me suis laissée tentée par un autre kit Chouette kit pour continuer à tester ma machine. Une fois septembre arrivé, je devrai la maitriser afin de parer aux urgences.

Ce que j’aime dans le concept, c’est qu’il y a plusieurs projets: on peut faire couture, tricot, crochet et du coup utiliser ce qui est fourni puis ce qu’on a à la maison.

Après la besace, j’ai décider de faire une robe. Bon soyons clairs, cela s’est moins bien passé. D’abord je ne savais pas si le tissu était prévu pour une robe ou un top. Comme je suis mini, j’ai pensé que pour une robe, ça passerait. Ensuite, j’ai reçu un courriel avec des modifications à apporter car les manches tombent trop bas sur les épaules. J’ai tout fait et malgré cela, ça ne va pas. Peut-être n’ai-je pas un niveau suffisant ou les explications sont faites pour les intuitives ce que je ne suis pas ?

‘Ca tombe mal ‘dit mon dernier fils. ‘Et puis on dirait que tu es enceinte’. En effet, le tissu est trop épais pour les fronces. Il aurait fallu quelque chose de plus fin comme du liberty ou de plus mou comme de la gaze coton.

‘ Tu peux la mettre pour être chill ou te poser sur la plage’. Surement pas la plage avec mes déboires de cette année!

Donc j’ai bidouillé pour essayer de redresser les manches avec un plus creux devant au niveau de l’encolure.

Bon ce n’ai pas top top mais ça va mieux.

Le dos m’a permis de tester les boutonnière automatiques. Franchement ce n’était pas utile car le modèle s’enfile sans défaire les boutons mais c’est uns fonctionnalité importante. J’ai fait beaucoup de test et je dois encore progresser mais j’ai fait les trois boutonnières même si la dernière n’est pas droite par rapport au tissu, j’ai compris le principe.

Les 25 degrés sont enfin arrivés donc je suis contente de l’avoir malgré les épaules qui tombent, mais du coup je m’interroge sur le jupe en jeans que je dois faire.

Besace

Avec les confinements, j’ai arpenté ma ville en tous sens et je n’avais pas de sac approprié. Soit j’utilisais une pochette que j’vais brodée mais je pouvais y glisser trop peu de choses soit j’avais mon sac habituel que mon ainé appelle ‘la valise’.

Il me fallait donc un intermédiaire.

J’ai acheté une machine à coudre avec suffisamment de puissance pour coudre des tissus épais comme le jeans. C’était d’ailleurs mon seul critère de sélection initial. Donc quand Chouette Kit a proposé un collection éphémère avec du jeans et une besace, je l’ai achetée.

Et là je suis carrément fière de moi.

J’ai réussi à coudre une besace en jeans et en plus j’ai juste défait une fois. Les explications sont claires et la machine répond à mes attentes. J’ai même fait les poches à soufflet.

J’ai aussi beaucoup soufflé en les faisant, étant peu sûre de moi.

Les poches intérieures étaient plus simples à réaliser.

J’ai géré étriers et mousquetons, pressions, sangles.

Bref j’ai réussi!

Je pourrai de nouveau arpenter les mains libres puisque les consignes de mon dernier fils sont ‘bouger’ quand je suis astreinte au télétravail et aux visioconférences.

Dans le kit il est aussi prévu de faire une jupe mais là il faut que je réfléchisse plus afin de la faire vraiment à mes mensurations.

C’est la fin

Voici ma dernière réalisation da calendrier de l’Avent Chouette kit, celle qui était prévue pour le 24 décembre.

Il fallait coudre quelques perles sur une fleur brodée à la machine pour la monter en broche.

Elle aurait pu orner un vêtement que je ne porterai pas demain soir.

C’est ainsi que se termine cette aventure. C’est donc le moment du bilan. Je n’ai pas fait le bocal à ingrédients pour spéculoos car cette année ne nomadant pas dans la famille je n’avais personne à qui l’offrir. J’ai suivi la recette mais n’ai pas été convaincue, les garçons non plus d’ailleurs. L’assiette de biscuits a mis un temps fou pour se vider.

De même je n’ai pas fait le sirop latté chai car je savais qu’il me resterait sur les bras.

J’ai fait tout le reste et je recommencerai. En effet, dans cette période si difficile chaque année et encore plus celle-ci, ce calendrier m’a permis de m’extraire du travail . Il m’a aussi dotée de petits cadeaux que j’aurai plaisir à offrir et de modèles réutilisables .

Attaquer janvier qui s’annonce déjà rude sans ces petits projets va être compliqué mais il n’y a pas de calendrier de l’après.

J’ai pris du retard

dans le calendrier de l’Avent avec les réalisations au crochet qui demandent plus de temps que je n’en ai de disponible dans une journée.

Cela n’a pas d’importance car au moins avec ce projet , je fais quelque chose chaque jour et je m’oblige à lâcher le travail quelques minutes.

Le projet du 13 était la réalisation d’un porte-clé.

Le voici

Ma seule modification est d’avoir noué le lien doré pour être sûre que dans l’action il ne passe pas à travers la cheminée de la maison. A voir à l’usage.

Corvée de vaisselle

Je cuisine beaucoup et même si sous mon toit la famille est moins nombreuse qu’avant, quand on cuisine, on ne peut échapper à la corvée de vaisselle.

Aujourd’hui Chouette Kit proposait de coudre une éponge avec une face en nid d’abeille

et une en toile de jute

J’en ai profité pour vider un peu ma réserve en déchets textiles de couture.

Je ne sais pas ce que cela donnera à l’usage mais rapidement je vais avoir un retour . Et oui! Je ne fais plus la vaisselle depuis que je suis mariée et M. est très exigent à propos de ses outils domestiques.