‘Ne pas prévoir…

C’est gémir déjà’ écrivait Léonard de Vinci.

C’est une maxime que j’ai faite mienne il y a des années et que je me suis évertuée à inculquer à mes fils.

Quand a eu lieu le premier confinement, j’ai eu très froid en faisant des visioconférences dans mon bureau donc je me suis tricoté des mitaines et une capeline pour mes épaules.

Lorsqu’est venu le suivant au printemps j’ai de nouveau eu froid , aux pieds cette fois.

Alors, bien que je n’aime pas tricoter les chaussettes et que je n’en porte pas habituellement, je me suis tricoté des chaussettes!

J’ai choisi un joli fil Boudha coloris Living Coral de Eline et laines que j’avais acheté lors d’une vente au profit de l’Echeveau solidaire.

J’ai jeté mon dévolu sur un modèle de Solène Leroux , Inspiration car je sais que ses explications sont toujours très claires .

J’ai décidé de faire les deux en même temps car je n’aime pas faire deux fois la même chose, avec deux aiguilles circulaires courtes car je n’aime pas le magic loop.

Pour autant j’ai bloqué au gousset et ce pendant plusieurs mois jusqu’à ce que l’esprit plus clair, je m’y remette et cette fois je suis allée jusqu’au bout.

Peut-être ne les porterai-je jamais? Franchement, j’aimerai autant. Cela voudrait dire que j’ai retrouvé une activité professionnelle plus normale.

Pour affronter le froid

-Il fait toujours froid chez vous! dit l’étudiant en rentrant une fin de semaine.

Pendant des années il a trouvé qu’il y faisait trop chaud…

– J’ai froid aux pieds.

Ah, cela change tout puisque M. souffre de la maladie de Raynaud.

-J’ai détricoté un pull que je t’avais fait quand tu étais petit et dont tu avais choisi le fil.

-Bref, tu fais du recyclage.

-C’est tout à fait cela.

Armée de mes aiguilles circulaires du 8 , j’ai cherché un modèle que j’ai trouvé chez Drops et le résultat final est

DSC_5858

Comme souvent chez Drops, il y a des erreurs dans les explications.

Quand j’ai eu fini la première chaussette, malgré mon échantillon qui était bon, pour un 41-43 j’avais un bon 46!

J’ai donc défait ma chaussette pour faire la taille 38-40 et obtenir le 41-43 désiré.

Pour plus de sécurité, j’ai mis des gouttes de silicone sous les pieds depuis afin que cela ne glisse pas car ces chaussettes servent en fait de chaussons.

Accessoirement, ce modèle s’appelle Annie’s Dance. Petite plaisanterie personnelle mais il ne faudrait pas que M. imagine avoir sa mère à ses pieds!

 

 

Sock Challenge Promenade

Solène a proposé ce challenge . Je me suis inscrite sans idée précise et ai décidé, allez savoir pourquoi de faire la grande taille.

Armée de mes aiguilles du 2.5 et de fil Biarritz de Bergère de France, je suis partie à l’aventure.

DSC_5737

A quelle pointure cette taille correspondait-elle? Une fois la première chaussette terminée, j’ai compris: 46.

DSC_5739

Le plus long fut de faire la seconde.

DSC_5741

-‘Elles sont bien chaudes’ a dit M doté maintenant de ces chaussettes.

Le grand froid peut arriver, il l’attend de pied ferme.

Fiora

Pour la sock party 2 , j’ai aussi testé un modèle de Sandrillon knit.

C’est un modèle commençant par la pointe avec une incrustation de dentelle.

DSC_5300

Cette fois, elles sont tricotées en 2.5. J’ai déstocké un reste de BB mérinos de Fonty pour l’incrustation et l’essentiel de la chaussette est fait en Phildar luxe déstocké des réserves de  ma mère.

J’ ai appris deux techniques: l’insertion en tricotant en rond

DSC_5297

et le talon fait en dernier.

C’est une chaussette surprise avec un devant uni en un point de semis

DSC_5302

et le dos bicolore

DSC_5305

J’avoue avoir regretté de ne pas avoir choisi du coton car elles ont été tricotées par plus de 30 degrés et photographiées dans les mêmes conditions.

C’est vraiment un joli modèle original qui peut se décliner de multiples façons.

Il est en vente dans l’ebook Sock Party design vol 2 au pris de 3 euros et au profit de l’Echeveau solidaire qui récolte de l’argent pour lutter contre une maladie.

Passionnément

Sur Ravelry Emy Knit papote a lancé un appel à test pour la sock design party 2.

Je me suis proposée.

Je ne suis toujours pas fan de chaussettes. J’en porte moi même très peu mais c’est un cadeau sympa à faire pour Noel.

C’est un joli modèle avec deux fils et un point sur le dessus de cœursDSC_5264 encadrant un point fantaisie.

J’ai utilisé pour déstocker un reste de Jawol Magic de Lang et une pelote de Biarritz de Bergère de France, avec des aiguilles 2.5.

et voilà, elles s’appellent Passionnément.

DSC_5276

Elles sont trop grandes pour moi mais devraient parfaitement aller à la personne à laquelle je les destine.

Cet ebook est vendu 3 euros au profit de l’Echeveau solidaire afin de récolter des fonds pour lutter contre une maladie. Il comporte onze modèles de chaussettes de créatrices différentes.

Safran socks

Solène Leroux a lancé un appel à test pour des chaussettes.

Ce n’est pas ce que je préfère mais comme j’étais désœuvrée, j’ai accepté. Il est vrai que ses explications sont limpides , avec de jolis détails soignés et que ce fut à la fois une façon de préparer un cadeau de Noël et de déstocker une pelote des fils de  ma mère Annecy de Bergère de France.

Comme c’est un fil plus gros, j’ai tricoté en 3 et non en 2.5 comme souvent avec les chaussettes.

Qu’il est difficile de photographier des chaussettes!

DSC_5306

Qui plus est au pied

DSC_5309

Par plus de 30 degrés….DSC_5310

Bref c’est un très chouette modèle, très bien expliqué.Ce sont les chaussettes Safran .

 

 

Lierre socks

Solène a lancé un appel à test sur Ravelry pour un modèle de chaussettes.

Ce n’est pas ce que je préfère mais je n’avais pas de projet. Alors je me suis proposée.

Le tricot se fait à partir de la jambe qui commence en côtes 2/2 puis commence à se dessiner la torsade qui représente le lierre.

DSC_4486

Le talon est  renforcé .

DSC_4490

On termine le pied en jersey envers ou endroit et la pointe du pied en jersey endroit.

DSC_4487

La seconde se fait en miroir.

DSC_4480

J’ai utilisé Jawoll Magic de Lang parce que c’est tout ce que j’ai trouvé. Je ne suis pas fan de ce fil qui accroche. J’aurai préféré un fil uni pour faire ressortir les motifs mais j’avais le choix alors entre gris et noir et pas envie de commander.

J’ai utilisé les aiguilles du 3 car je tricote toujours serré avec peu de mailles en circulaire.

Les explications sont extrêmement claires et précises, sans difficultés. Un vrai plaisir!

J’espère faire de nouveau des tests pour cette créatrice.

Au passage , je commence à maîtriser Ravelry parce que j’ai pris de temps de m’y mettre.

Je ne domine pas tout mais cela me suffit pour l’instant.

En revanche je maîtrise de mieux en mieux le terrassement , pioche, pelle et manutention. On se défoule comme on peut…