Calendrier de l’Avent 2

Dans la foulée, j’ai fait la deuxième étape.

J’espère tenir le rythme…

Publicité

Calendrier de l’Avent

Tous les ans j’ai envie de faire un ou plusieurs calendriers de l’Avent proposés par des créatrices, mais rapidement je ne suis plus le rythme faute de temps et de motivation.

En cette année exceptionnelle, je vais essayer d’aller au bout.

J’ai jeté mon dévolu sur celui de Sophie Broderie. Il y a deux versions une simple et une avec des embellissements. J’ai choisi la simple.

Mes supports ont été découpés il y a plusieurs années pour un calendrier Quiltmania. Ce sont des restes de vieux draps ou des chutes de lin de projets terminés. Les fils sont aussi des restes. Je poursuis mon déstockage.

Voici mes trois premiers motifs

Ma broderie est maladroite, elle manque de régularité. C’est fou la rapidité à laquelle on perd le geste. En revanche pour l’instant je ne maudis pas les fils métalliques . C’est déjà ça!

Enfin

Voici le gros morceau.

Il m’a demandé plus de temps car il est plus complexe et il comporte du passé plat que je n’aime pas faire .

Lui devrait devenir un coussin que je compte offrir à Noël mais surtout il marque le fin des longues conversations téléphoniques et l’allègement de la situation pour plusieurs mois j’espère donc je vais pouvoir passer à autre chose.

Occuper les mains

Un souci familial a généré des heures de téléphone en communication ou en visioconférence.

Il me fallait donc occuper mes mains pendant ces longues conversations pour garder l’esprit clair, hyperactivité oblige.

J’aurai pu choisir le crochet mais en rangeant mes affaires j’avais sorti des kits de broderie traditionnelle d’ABC collection de Dinard qui n’existe plus.

C’est donc sur eux que j’ai jeté mon dévolu.

J’ai choisi en premier quelque chose dont j’avais besoin, un kit pour faire un porte chéquier et cartes, pratique à glisser dans une petite pochette estivale quand on n’a pas envie de s’encombrer d’ un vrai sac.

Les points de sont pas compliqués et demandent donc peu d’attention. L’essentiel se fait avec les jeux de couleurs et de nombre de brins utilisés.

Bon maintenant il va falloir que je fasse une cession de couture mais ce n’est pas d’actualité.

Trier, ranger , mettre en carton

Et retrouver des choses qui n’ont pas été terminées.

Ce fut le cas pour cette broderie de l’Atelier des Abécédaires qui doit avoir une dizaine d’années.

Maintenant il va falloir que je fasse sa finition si je ne veux pas qu’elle termine dans le carton à dessin pour au moins une autre dizaine d’années.

J’ai cherché le site de cette marque mais n’y ai plus trouvé de broderie seulement de la couture et de la feutrine. C’est dommage , leurs modèles étaient originaux.

Il me semble que je dois en avoir un second.

Souvenir

Je suis Martine Biessy sur Instagram . Pendant le confinement, 17 jours avant la fin, elle a proposé de broder une chemise blanche.

Broder une chemise en broderie traditionnelle est un de mes projets depuis 2007 qui n’avait jamais abouti car je n’arrivais pas à visualiser mon projet.

Martine a eu l’idée de broder des mots. Elle nous en a demandé. J’ai choisi Sourire.

Ensuite , elle a proposé une graphie pour tous ces mots et des points pour les broder.

Là, j’ai décroché du projet pour entrer dans le mien.

J’ai décidé de broder ma chemise de confinement.

N’étant pas sure de moi, je n’ai pas sacrifié une de mes chemises de travail. J’ai profité de ma sortie hebdomadaire pour faire mes courses chez Monoprix et ai acheté une chemise blanche. Elle ne correspond pas à celles que j’achète habituellement mais peu importe, cela fait partie du confinement de ne pas choisir.

Ensuite, armée d’un stylo Friction j’ai écrit mes mots avec mon écriture.

DSC_6574

Je n’ai fait qu’un seul changement pour positionner un des mots .

DSC_6577

Certains sont arrivés immédiatement , pressés de sortir ; d’autres ont attendu la fin de mon projet.

DSC_6572

J’ai pris les fils que j’avais prévu pour ma chemise brodée précédente: les nuancés DMC . Pour le point, très simplement j’ai choisi le point de tige.

DSC_6569

Mon temps de broderie fut le soir après le travail et avant les applaudissements.

DSC_6568

Et voilà, tout n’y est peut-être pas mais au moins l’essentiel.

DSC_6567

Après toutes ces années , j’ai ma chemise brodée. Elle est bien loin du projet initial.

 

Encore une finition en trousse

Mais celle-ci était initialement prévue pour ce kit ABC Collection.

DSC_6529

Toute fois j’ai simplifié la forme  et ajouté un petit gland à la tirette avec des restes de fil à broder comme me l’avait conseillé Loulette.

Je vais l’offrir à une amoureuse du rose pour son anniversaire avec retard puisque qu’il a eu lieu pendant le confinement.

 

Sur ma lancée

J’ai décidé de transformer ma petite broderie Un chat dans l’aiguille en trousse aussi.

Première difficulté, elle était plus grande que la précédente donc ma glissière était trop petite.

J’avais vu que certaines ajoutent une pièce de tissu au bout .J’avais justement une chute de tissu dans les bonnes couleurs donc j’ai essayé. C’est un résultat de débutante mais je m’en contente.

DSC_6508

Comme c’était la deuxième trousse et que je n’aime pas faire deux fois la même chose,j’ai été moins attentive . J’ai donc utilisé le découds-vite pour deux coutures.

DSC_6506

Cette fois j’ai accroché des perles à la tirette de la glissière car je n’avais pas de pompon de la bonne couleur et que je trouvais cela joli.

Elle partira vers d’autres cieux quand les services postaux seront totalement rétablis car je pense pouvoir l’offrir sans rougir.