Souvenir

Je suis Martine Biessy sur Instagram . Pendant le confinement, 17 jours avant la fin, elle a proposé de broder une chemise blanche.

Broder une chemise en broderie traditionnelle est un de mes projets depuis 2007 qui n’avait jamais abouti car je n’arrivais pas à visualiser mon projet.

Martine a eu l’idée de broder des mots. Elle nous en a demandé. J’ai choisi Sourire.

Ensuite , elle a proposé une graphie pour tous ces mots et des points pour les broder.

Là, j’ai décroché du projet pour entrer dans le mien.

J’ai décidé de broder ma chemise de confinement.

N’étant pas sure de moi, je n’ai pas sacrifié une de mes chemises de travail. J’ai profité de ma sortie hebdomadaire pour faire mes courses chez Monoprix et ai acheté une chemise blanche. Elle ne correspond pas à celles que j’achète habituellement mais peu importe, cela fait partie du confinement de ne pas choisir.

Ensuite, armée d’un stylo Friction j’ai écrit mes mots avec mon écriture.

DSC_6574

Je n’ai fait qu’un seul changement pour positionner un des mots .

DSC_6577

Certains sont arrivés immédiatement , pressés de sortir ; d’autres ont attendu la fin de mon projet.

DSC_6572

J’ai pris les fils que j’avais prévu pour ma chemise brodée précédente: les nuancés DMC . Pour le point, très simplement j’ai choisi le point de tige.

DSC_6569

Mon temps de broderie fut le soir après le travail et avant les applaudissements.

DSC_6568

Et voilà, tout n’y est peut-être pas mais au moins l’essentiel.

DSC_6567

Après toutes ces années , j’ai ma chemise brodée. Elle est bien loin du projet initial.

 

Encore une finition en trousse

Mais celle-ci était initialement prévue pour ce kit ABC Collection.

DSC_6529

Toute fois j’ai simplifié la forme  et ajouté un petit gland à la tirette avec des restes de fil à broder comme me l’avait conseillé Loulette.

Je vais l’offrir à une amoureuse du rose pour son anniversaire avec retard puisque qu’il a eu lieu pendant le confinement.

 

Sur ma lancée

J’ai décidé de transformer ma petite broderie Un chat dans l’aiguille en trousse aussi.

Première difficulté, elle était plus grande que la précédente donc ma glissière était trop petite.

J’avais vu que certaines ajoutent une pièce de tissu au bout .J’avais justement une chute de tissu dans les bonnes couleurs donc j’ai essayé. C’est un résultat de débutante mais je m’en contente.

DSC_6508

Comme c’était la deuxième trousse et que je n’aime pas faire deux fois la même chose,j’ai été moins attentive . J’ai donc utilisé le découds-vite pour deux coutures.

DSC_6506

Cette fois j’ai accroché des perles à la tirette de la glissière car je n’avais pas de pompon de la bonne couleur et que je trouvais cela joli.

Elle partira vers d’autres cieux quand les services postaux seront totalement rétablis car je pense pouvoir l’offrir sans rougir.

 

La suite: le pic épingles devenu…

…Trousse.

En effet, il était bien grand ce pic épingle, bien trop et la proposition de juste coudre un morceau de tissu derrière ne me plaisait pas. Sans molleton au milieu qu’allaient de devenir les épingles? Comment resteraient -elles fixées?

Ayant un peu de temps, je me suis lancée dans la réalisation d’une trousse. Heureusement, j’avais en réserve une glissière de la bonne dimension, du tissu pour doubler l’intérieur, du temps, de la patience  et même un petit gland pour la touche finale.

DSC_6504

Pour les couturières émérites, cela n’est rien à faire. Pour moi, c’est compliqué du coup je crois que je vais la garder pour ranger mes câbles et autres clés usb quand je fais des déplacements professionnels.

Le déconfinement n’est pas terminé mais les vacances si. J’ai repris le télétravail et perdu mon temps libre mais j’ai encore quelques réalisations de vacances à montrer.

Terminer les ouvrages

Laissés en attente pour de multiples raisons.

Les fameux encours… ceux qui traînent dont parfois depuis plus de vingt ans et que je n’ai pas terminés.

Honnêtement je ne suis pas tentée par tous mais si au moins j’arrive à en terminer plusieurs, ce sera bien.

Ces vacances à la maison m’ont permis de laisser la MAC de sortie donc de finir des ouvrages la nécessitant. Cela évite de remplir mon carton à dessin de broderies terminées mais jamais finalisées.

Pourquoi ai-je laissé celui-ci en route? Parce que tous les points utilisés ne sont pas expliqués et que j’ai eu la flemme de les chercher. Parce que les points indiqués ne correspondent pas toujours à ceux qui sont sur la photographie. Bref des petites choses qui m’ont agacée sur le moment donc j’ai arrêté.

Il est tiré d’un kit Tendance et création Atelier Crea Pic épingle /Porte aiguille.

Les explications de couture sont aussi succinctes alors j’ai bidouillé en glissant un molleton entre les deux tissus et en faisant l’intérieur non expliqué à  mon idée.

C’est ainsi qu’à droite, j’ai plié la feutrine et l’ai cousue de telle sorte qu’elle fasse quatre petites poches pour glisser par exemple un dé ou des ciseaux ou encore des pochettes d’aiguilles. Ce sera au choix de la destinataire.

Voilà pour ce porte-aiguilles qui a tout de même un format A5 donc plus proche d’une petite trousse de brodeuse.

Reste à finaliser le Pic épingle mais là aussi la broderie me semble bien grande.

 

Bricoler

Je profite de mes vacances pour bricoler.

J’ai tellement vu passer de jolies choses pendant mes semaines de télétravail que l’envie est devenue présente de bricoler.

Comme je passe mes vacances à la maison puisque qu’on ne peut bouger, j’ai entrepris des réalisations qui me demandent du temps et de la concentration. Cela me permet aussi de remplir ma hotte et de déstocker.

J’ai commencé par un mettre ruban habillé.

La broderie est peu conséquente mais il m’a fallu manier la colle . C’est une action qui me déplaît moins qu’avant mais je ne suis quand même pas une grande fan.

Surtout que pour ce modèle il faut beaucoup coller ne serait-ce que pour avoir une jolie tranche avec superposition de ruban et dentelle.

DSC_6502

Comme je n’ai pas prêté attention, j’ai dû changer le tissu du dessous car j’avais coupé le cœur à l’envers.Cela fait une chute de moins dans mes réserves.

DSC_6501

C’est un kit de La Boite à Broder, entreprise qui n’existe plus depuis 2013. C’est dire si j’ai de l’ancien dans mes réserves. D’autant plus que celui-ci doit faire partie des plus récents.

Et hop, dans la hotte.

 

 

 

Terminer

Des ouvrages commencés il y a très longtemps est une façon de déstocker .

Les avoir longtemps abandonnés permet de les voir avec un autre œil parfois aussi de comprendre ce qui a fait que je ne les ai pas terminés.

Celui ci est un kit Tendance et créations intitulé Printemps au jardin.

En le reprenant j’ai trouvé deux raisons à mon blocage, une partie du modèle qui ne me plaisait pas et des points à utiliser non expliqués .

J’ai cherché sur internet les explications des points et j’ai éliminé ce qui ne me plaisait pas. Ce fut facile puisque c’est de la broderie traditionnelle avec une impression qui disparaît dans l’eau. Mes choix ont laissé un vide que j’ai comblé avec un joli bouton papillon qui m’a été offert par… je ne sais plus qui pardon!

DSC_6491

Il me reste le montage à faire.

La broderie traditionnelle limite la réflexion et les calculs et est rapidement valorisante .

Elle est donc télétravail compatible , même si ce n’est que quelques minutes par semaine.

De la broderie pour présenter mes vœux

L’année 2019 fut bien rude tant pour le personnel que le professionnel et les kilos que le stress m’a fait perdre en attestent.

Pour finir cette année j’ai choisi de travailler la concentration et la détente avec de la broderie traditionnelle à partir d’un kit DMC que m’avait offert Loulette.

DSC_6393

Je souhaite que cette nouvelle année vous apporte Paix, Calme et Sérénité.

Défi d’automne

Julie Jolis songes  a proposé un sal de broderie traditionnelle sur le thème de l’automne.

Comme j’ai très peu de temps pour bricoler cette année cela m’a semblé à ma portée même si, en fait, je n’ai pas réussi à finir en temps imparti.

Peu importe, j’ai pris une chute de lin, des restes d’échevette et je me suis lancée dans la broderie de feuilles sauf pour la dernière , la plus grande pour laquelle j’ai utilisé une échevette qui m’a été offerte de DMC soyeux.

Comme tous les fils spéciaux de la marque, il n’est pas facile à broder même avec de petites aiguillées.

Enfin je suis allée au bout ce qui n’est déjà pas mal!

DSC_6322

J’aimerai bien une finition simple en coussin mais je ne sais pas quand je pourrai me mettre devant la MAC.

La créatrice a proposé d’autres projets. Ils me tentent bien mais là aussi, je vais manquer de temps.