Pull irlandais Briana

Quand Bergers Cathares a lancé un appel à test pour un pull irlandais, j’ai tout de suite dit oui car j’aime ces modèles depuis toujours . J’ai aussi beaucoup de plaisir à retrouver ces fils naturels français même s’ils glissent mal entre les doigts, on est vraiment dans l’authentique.

Le modèle est inspiré de celui porté dans le série Outlander.

Il m’a fallu beaucoup plus de temps que prévu car le modèle est très grand et parce que j’ai défait deux fois la première manche car elle tombait mal.

Je me suis trompée dans une des torsades .

J’ai fait une torsade traditionnelle alors que j’aurai dû inverser le croisement une fois sur deux pour faire un ruban. Je ne m’en suis aperçue qu’au moment de finir le col alors tant pis.

J’ai utilisé le fil Laine de la Baie de Somme 3 fils que j’ai acheté chez Petit Grain et des aiguilles 4 et 4.5.

Mon mari a une veste dans le style tricotée par sa mère il y a 45 ans et elle ne bouge pas du tout. Devenue trop petite pour lui , elle fut portée par mon plus grand fils et aujourd’hui le plus petit.

Le secret est de ne laver que si le vêtement est taché. Sinon, il suffit de le ventiler. J’aimerai bien que celui-ci vive aussi longtemps!

Comme il est vraiment trop grand pour moi, je l’ai offert à une jeune femme qui a été absolument ravie.

Maintenant, j’ai envie de recommencer pour moi mais en veste à col châle. Pour cela, il va me falloir du temps!

J’ai froid

Froid à l’âme, froid au corps, j’ai froid.

Alors comme lord du confinement, je me réfugie dans la laine et des accessoires chauds, enveloppants.

Il me restait un modèle de la collection Outlander de Bergers Cathares dans mes réserves. Un modèle où il n’est nul besoin de réfléchir. Des aiguilles du 7, du point mousse et me voilà pourvue d’un nouveau châle. C’est le IV.

Je n’ai pas encore toute la collection et certains modèles ne me plaisent pas mais j’aimerai bien en faire deux autres. J’attends vraiment que l’envie s’intensifie et que les fils de la tonte de cette année arrivent afin d’avoir le choix des couleurs.

Capeline Outlander 2

Cet hiver j’ai tricoté la capeline des Bergers cathares inspirée de la série Outlander .

Dès le départ, j’avais décidé de l’offrir à Noël prochain, mais l’envie m’est venue de m’en faire une pour moi, toujours pour aller travailler en vélo mais aussi pour travailler dans mon bureau . En effet, pendant les premières semaines de confinement, j’ai eu très froid en travaillant devant mon ordinateur dans mon bureau.C’est une pièce dans laquelle je n’avais jamais travaillé du fait de son orientation. Maintenant  j’y ai disposé mes outils de travail de façon fonctionnelle . Je pense donc que je vais y passer beaucoup de temps mais la pièce ne sera toujours pas chaude d’octobre à avril . Je serai donc bien heureuse d’avoir mes nouveaux accessoires dont cette capeline.

DSC_6581

J’ai eu la chance de trouver deux boutons identiques très anciens dans mes réserves constituées par mes ancêtres qui ôtaient toujours les boutons lorsqu’elles jetaient un vêtement devenu loque.

J’ai gardé cette habitude mais les boutons actuels sont souvent moins jolis.

Il me reste un dernier châle inspiré de Outlander en devenir.

Manchettes

Toujours dans la collection Outlander de Bergers Cathares, voici les manchettes de Claire.

J’avoue ne pas avoir de mitaines car j’ai froid sur toute la main donc les doigts découverts ne me conviennent pas. Pendant les premières semaines du confinement, j’avais froid dans mon bureau et passant de longues heures sur mon ordinateur, je me suis aperçue que j’avais froid aux mains. Du coup, ces manchettes complètent bien les châles que j’ai tricotés.

DSC_6535

Ce ne sont pas des mitaines car il n’y a pas de trou pour passer le pouce.

J’ai un peu modifié le modèle en enlevant cinq mailles pour que la taille me convienne plus et la répartition des mailles aussi entre le dessus et le dessous . J’ai aussi choisi de les tricoter un demi numéro en dessous de ce qui était prévu: 4 au lieu de 4.5  afin qu’elles aient plus de tenue.

Je vais être ultra équipée pour travailler dans mon bureau les hivers prochains!

 

 

Châle Outlander I

Je continue mes réalisations inspirées de la série Outlander à partir des modèles Bergers Cathares.

Cette fois c’est le premier modèle, le châle Outlander I. Cette fois encore il est tricoté au point mousse en pure laine mais la construction est de nouveau différente des précédents.

Les associations de couleurs ne me plaisaient pas donc j’ai fait la mienne.

DSC_6519

Le résultat est plus petit que les précédents donc je ne peux le croiser ni sur Gertrude ni sur moi. En revanche, le col monte dans le cou parfait pour la frileuse à laquelle je le destine.

DSC_6522

Et hop, dans la hotte.

Le châle Outlander II

Toujours dans ma phase télétravail donc j’ai froid, j’ai eu envie de faire un autre châle Outlander proposé par Bergers Cathares. Cette fois c’est le II réalisé en tricotant simultanément un fil de pure laine et un de mohair.

DSC_6490

Avec des aiguilles du 6, cela va assez vite  mais il est encore plus spacieux que le précédent, plus proche de la cape que du châle.

Le problème est que les fils s’emmèlent . Je pense qu’il est préférable de bobiner les deux fils ensemble avant de commencer le projet.

J’ai donc passé beaucoup de temps à démêler et puis je suis tombée en panne du mohair que j’ai utilisé en bordure alors que j’avais commandé la quantité préconisée dans le kit .

Ma pelote étant arrivée, j’ai pu finir mon châle encore plus doudou que le précédent car encore plus enveloppant. La construction est originale avec des jeux de rangs raccourcis.

DSC_6487

Derrière mon ordinateur j’applique parfaitement le dicton ‘ En avril, ne te découvre pas d’un fil’!

Comme je n’étais pas totalement convaincue du rendu des deux fils tricotés en ensemble, j’ai recommandé du fil pour le faire en pure laine mais dans une autre nuance.

J’associerai le souvenir du confinement au froid et aux accessoires pour y remédier.

Châle Outlander III

Marielle de Bergers Cathares m’a proposé de tester sont châle Outlander III.

J’ai accepté avec plaisir. En ces temps de télétravail, mon principal loisir est le tricot le soir après le télétravail.

Le télétravail me fait passer de longues heures dans mon bureau qui est orienté au nord. Alors qu’il faisait si beau et parait-il si chaud la semaine passée, je me couvrais de pulls et châles que je n’ôtais que pour les visio conférences.

Les châles que je ne portais alors que l’hiver par dessus mon manteau pour aller travailler en vélo sont devenus mes alliés d’intérieur et les doudous.

DSC_6481

Celui-ci est tricoté au point mousse, en Transhumance avec des aiguilles du 7 et orné d’un tour de mailles serrées faites au crochet du 6 avec un peu de mohair Frivole en double .

DSC_6483

Son ampleur permet de le croiser et attacher dans le dos ce qui est très pratique pour tapoter de longues heures sur l’ordinateur.

DSC_6485

Ce châle est maintenant en vente sur le site des Bergers Cathares, soit en fiche seule, soit en kit.

Je vais poursuivre mon expérience Outlander.

La capeline de Brianna

En même temps que le snood, j’avais commandé aux Bergers Cathares de quoi faire la capeline de Brianna.

Le modèle qui se tricote avec des aiguilles du 8 n’est pas difficile, mais il demande de l’attention ce que je n’ai pas depuis des mois donc j’ai dû défaire car je m’étais trompée dans les alternances de bandes.

J’ai trouvé dans mes réserves de boutons anciens qui s’accordent bien.

DSC_6477

Le résultat est sympa et est le premier à rejoindre ma hotte 2020.

Je me le referai bien pour moi mais dans un autre nuancier.

Snood Outlander

Lors des dernières vacances, pour me changer les idées, j’ai décidé de faire le snood outlander proposé par les Bergers Cathares.

J’ai commandé un kit et des aiguilles circulaires du 20.

C’est dire si je suis totalement sortie de ma zone de confort qui est le tricot en 3.5

J’ai dû tenir les aiguilles différemment .

Biensûr avec un tel numéro d’aiguilles, j’ai tricoté trois fils en même temps: deux pure laine et un mohair.

J’étais assez perplexe mais j’ai eu l’occasion de le porter avant le confinement et franchement j’ai été convaincue par ce doudou autour du cou chaud et léger.

DSC_6469

J’ai bien envie de faire d’autres modèles de celle collection même si je ne regarde pas la série à laquelle elle se réfère.

Plaid Bergers Cathares: la fin

L’aventure se termine, j’ai fait le montage.

DSC_4614

Comme j’étais assez inattentive, j’ai fait une erreur qui met deux carrés de même couleur l’un au dessus de l’autre.

DSC_4618

Ce n’est pas grave. J’ai décidé que c’était ma touche personnelle.

Je suis ravie de ce plaid généreux et chaud qui m’a déjà  servi pour les siestes automnales.

DSC_4616

Bon, il va falloir que je me trouve d’autres projets pour m’occuper.