Pour une copinette dans la peine

Je ne pourrai pas adoucir sa peine mais au moins je peux la réchauffer.

Sans réfléchir, j’ai pris un crochet 3.5 et une pelote esseulée ancienne et j’ai attaqué un modèle téléchargé sur ma tablette.

J’ai commencé avec le modèle Cockles of my heart de Kirsten Bishop , mais comme je suis très fatiguée, le lendemain, j’ai continué avec un autre modèle Klaziena de la même créatrice.

Voici donc un petit fichu mixant deux modèles.

Décoration hivernale

Sur le forum DMC était proposé un SAL pour préparer Noël.

J’avais fait le petit sapin et j’ai enchainé avec une bannière Rico.

J’ai râlé car la bande n’était pas assez large par rapport à la grille donc il manque des points à droite.

J’ai fait les surlignages avec les couleurs proches de l’espace à surligner et non en noir comme préconisé car cela me choquait à l’œil.

Ma décoration de Noël étant bien fournie et le modèle ne comportant ni doré ni cadeau ni sapin, j’ai décidé de l’utiliser pour ma décoration hivernale après Noël.

Défouloir 2

J’ai envisagé un autre modèle de sac plus haut, moins large et avec une seule anse.

Avec le tissu qui me restait, j’ai dû les faire en deux morceaux. J’ai trouvé dans mon stock un croquet asses large pour cacher la couture et rompre entre les deux morceaux avec lesquels je ne pouvais faire coïncider les motifs.

Comme j’ai fait tout à l’instinct, pour l’un le petit morceaux est en haut et pour l’autre en bas.

Comme pour les précédents, j’ai mis à l’intérieur en haut une bande de tissu noir pour cacher la couture des anses.

Les deux ont été offerts aux infirmières qui s’occupent de mon père. La première a été ravie, s’exclamant dès qu’elle l’avait vu sans savoir qu’il était pour elle, l’autre fut totalement indifférente.

Pull irlandais Briana

Quand Bergers Cathares a lancé un appel à test pour un pull irlandais, j’ai tout de suite dit oui car j’aime ces modèles depuis toujours . J’ai aussi beaucoup de plaisir à retrouver ces fils naturels français même s’ils glissent mal entre les doigts, on est vraiment dans l’authentique.

Le modèle est inspiré de celui porté dans le série Outlander.

Il m’a fallu beaucoup plus de temps que prévu car le modèle est très grand et parce que j’ai défait deux fois la première manche car elle tombait mal.

Je me suis trompée dans une des torsades .

J’ai fait une torsade traditionnelle alors que j’aurai dû inverser le croisement une fois sur deux pour faire un ruban. Je ne m’en suis aperçue qu’au moment de finir le col alors tant pis.

J’ai utilisé le fil Laine de la Baie de Somme 3 fils que j’ai acheté chez Petit Grain et des aiguilles 4 et 4.5.

Mon mari a une veste dans le style tricotée par sa mère il y a 45 ans et elle ne bouge pas du tout. Devenue trop petite pour lui , elle fut portée par mon plus grand fils et aujourd’hui le plus petit.

Le secret est de ne laver que si le vêtement est taché. Sinon, il suffit de le ventiler. J’aimerai bien que celui-ci vive aussi longtemps!

Comme il est vraiment trop grand pour moi, je l’ai offert à une jeune femme qui a été absolument ravie.

Maintenant, j’ai envie de recommencer pour moi mais en veste à col châle. Pour cela, il va me falloir du temps!

C’est la fin

Voici ma dernière réalisation da calendrier de l’Avent Chouette kit, celle qui était prévue pour le 24 décembre.

Il fallait coudre quelques perles sur une fleur brodée à la machine pour la monter en broche.

Elle aurait pu orner un vêtement que je ne porterai pas demain soir.

C’est ainsi que se termine cette aventure. C’est donc le moment du bilan. Je n’ai pas fait le bocal à ingrédients pour spéculoos car cette année ne nomadant pas dans la famille je n’avais personne à qui l’offrir. J’ai suivi la recette mais n’ai pas été convaincue, les garçons non plus d’ailleurs. L’assiette de biscuits a mis un temps fou pour se vider.

De même je n’ai pas fait le sirop latté chai car je savais qu’il me resterait sur les bras.

J’ai fait tout le reste et je recommencerai. En effet, dans cette période si difficile chaque année et encore plus celle-ci, ce calendrier m’a permis de m’extraire du travail . Il m’a aussi dotée de petits cadeaux que j’aurai plaisir à offrir et de modèles réutilisables .

Attaquer janvier qui s’annonce déjà rude sans ces petits projets va être compliqué mais il n’y a pas de calendrier de l’après.

Pénélope

Tel est le nom du modèle que j’ai testé pour Polo et co.

C’est un gilet qu’elle a imaginé en fil poilu mais tout de suite je l’ai vu dans une laine sèche naturelle, teinte à la main que j’avais dans mes réserves, Bellac teinte par la même créatrice.

Le modèle est un gilet V simple , en jersey.

Toutefois , il est agrémenté de dentelle en bas du corps .

Je l’ai agrémenté de boutons en nacre que j’avais ôtés d’un de mes vieux gilets d’il y a une trentaine d’année devenu importable.

Le patron est maintenant sorti sur Ravelry.

La gourde métallique

est redevenue à la mode et j’ai eu l’impression d’avoir rajeuni de 45 ans .

A l’époque, elles étaient moins jolies mais dotées d’un anneau qui permettait de les accrocher au sac avec un mousqueton. Ce n’est plus le cas. Du coup le projet d’une housse de gourde est judicieux pour ne pas avoir les mains encombrées.

Continuer à lire … « La gourde métallique »