Bonnet Doppelganger

Doppelganger est le nom que Solène Le Roux a choisi pour ce modèle que j’ai testé.

Un jeu de points avec des jours, des torsades

DSC_4790.JPG

Mais en fait, le modèle propose huit combinaisons possibles donc avec un seul patron on peut faire huit bonnets différents et cela m’amuse beaucoup.

J’ai fait la version 1 1 1 en prenant la première proposition à chaque fois.

Ce qui donne

DSC_4787

J’ai utilisé une pelote de Wool Cotton de Rowan et des aiguilles circulaires du 4.5.

Dès que je trouverais un peu de temps, je pense essayer une autre combinaison.

Comme d’habitude, les explications sont très claires, un vrai plaisir.

Le patron est maintenant en vente.

Publicités

Suanli

Tel est le nom du gilet que j’ai testé pour Soobelle.

Du jersey, des torsades , des côtes torses, de l’icord,

DSC_4925

un top down mais au final un modèle original.

Il est original car la partie de torsades sur le côté se fait avec des augmentations ce qui donne un aspect ‘veste boite’ plus visible de dos que de devant.

DSC_4927

Pour les boutons j’ai hésité entre des noirs qui donnaient un aspect chic et des boutons à motifs en bois que m’avaient offert Nain de Jardin.

– Tu vas le porter comment? Où?

– Je ne sais pas .

A la maison ou en week-end ou vacances, je peux tout me permettre mais pas au travail où je dois avoir le look sérieux.

Comme j’ai décidé que 2018 serait pour moi une année de ‘légèreté’ ou tout du moins de fantaisie pour effacer 2017, j’ai opté pour les boutons en bois . Ils sont légers donc le poids ne tire pas sur le tricot.

DSC_4929

Tricoté en Holstgarn supersoft avec des aiguilles du 3.5 sauf pour les manches en 4 afin de garder le même échantillon malgré le tricot circulaire. Comme d’habitude, j’ai acheté en ligne et je voulais un ‘vieux rouge’. Je suis ravie du conseil qui m’a été donné par Laine et Tricot. C’est tout à fait ce que je recherchais.

Ce gilet m’a demandé du temps et de l’attention. Bref, ce n’est pas un modèle pour débutante .

Il est maintenant en vente.

Vraiment, j’apprécie les tests qui me font sortir de mes habitudes de tricot. par exemple si, les seuls points de couture sont ceux des boutons.

J’avais un impression de non fini

Où met-on les lingettes dans la salle de bain? En effet, on ne les stocke pas dans le pochon puisqu’il sert pour les lingettes sales. Alors le propres on en fait quoi?

Une panette s’impose.

Retour dans les petits carrés et dans les tissus d’ameublement de mes réserves et c’est parti.

Me voici avec trois panettes pour les lingettes.

DSC_4944

– ‘Elles sont trop grandes ‘ dit l’Homme.

Sauf si on y met les produits nécessaires au démaquillage. Bon, sur ce coup là ,je suis un peu de mauvaise foi car il a raison. Elles sont trop grandes. C’est le problème de faire sans modèle. Enfin, cela ira tout de même.

Il me reste des carrés et de l’éponge. Peut-être ferai-je des lingettes plus grandes?

Avant, je vais passer à un autre recyclage que je cogite depuis un moment.

 

Recyclons

Depuis des mois sur le net, on voit des lingettes démaquillantes en tissu.

Je suis peu concernée car depuis des années je me démaquille au pain d’Alep mais comme idée de cadeau, pourquoi pas? D’autant plus que j’ai tout dans mes réserves.

Il me reste des carrés de 10 cm de côté offerts par la copinettes pour mon plaid 1000 tissus et j’ai un peignoir de bain malencontreusement déchiré avant d’être usé.

Ensuite tout fut simple sauf de trouver le temps pour les faire.

Combien en faire? 7? Une par jour? Bof… Du coup j’ai décidé d’en faire jusqu’à ce que je m’ennuie.

DSC_4933

Je suis arrivée à 36.

Sur le net toujours, j’ai vu des pochons pour les laver sans les perdre dans le lave-linge.

Une chute de rideau, des cordons de récupération

DSC_4935.JPG

Et voilà.

En mixant les deux on obtient

DSC_4936.JPG

De quoi équiper trois demoiselles.

 

Pour débuter en douceur et chaleur

J’ai quitté sans regrets 2017 et ai choisi d’accueillir 2018 avec douceur et chaleur.

Est-ce la perte de poids? Est-ce l’infection qui m’a tenue trois semaines? Est-ce l’hiver plus rigoureux que les années précédentes? Toujours est-il que j’ai froid et que les châles-écharpe que j’ai pu tricoter ces dernières années ne me couvrent pas assez; enfin n’exagérons pas, seulement pour certaines couleurs.

Or Marielle des Bergers Cathares m’a envoyé un camaïeu de mohair bleu pour me remercier d’avoir relu les explications de son KAL plaid de 2017.

Qu’en faire? Je me suis très librement inspirée du modèle Opal de Kim Hargreaves que j’ai déjà réalisé il y a des années et dotée d’aiguilles du 8, me suis laissée guidée par le camaieu.DSC_4915

Je n’ai pas tout utilisé mais l’ampleur obtenue me suffit largement. Je vais donc avoir 92 g de douceur et chaleur autour du coup pour affronter l’adversité.

DSC_4920

J’en profite pour vous souhaiter une année 2018, douce, imaginative et créative.

Le défi de Jura Point de croix

J’ai toujours plaisir à découvrir chaque année la grille de Jura Point de Croix pour Noël.

A chaque fois , je suis tentée; jamais par la grille entière mais par une partie.

Cette année , de nouveau je me suis laissée séduire; par le sapin cette fois.

DSC_4809

Chute de lin, restes de fils; j’adore piocher dans ces petites trésors-souvenirs d’un autre ouvrage pour en faire un nouveau.

J’ai choisi une finition en mini bannière pour le sapin ou la clé d’une armoire, bref à pendre quelque part . Pour quelle se tienne bien, j’ai inserré entre les deux tissus un morceau de plastique, récupération d’un emballage. La ficelle de lin est aussi de la récupération.

C’est ce que j’ai envoyé à Brigitte comme cadeau de Noël de fin de notre calendrier de l’Avent et j’espère qu’elle lui plait!

DSC_4808

Je vous souhaite à tous un très bon Noël!