Dusk on the moor

Je me suis retrouvée sans projet tricot. Une hérésie…

En cherchant dans les modèles que j’ai téléchargés, j’ai trouvé Dusk on the Moor de Solène Leroux. Dans le texte expliquant la genèse du modèle, elle évoque la lande.

Pour moi, la lande c’est de la tourbe et de la bruyère donc du marron et du rose; avec du vert c’est mieux mais je n’avais pas dans mes réserves de fil avec ces trois couleurs. En revanche avec les deux premières oui: Superba Caramba de Rico.

Continuer à lire … « Dusk on the moor »

Publicités

Kal mystère, le crime du tricot express

Sur Ravelry, je me suis inscrite sur le forum Triple L au Tricot express.

Il s ‘agit de résoudre des énigmes policières. Je me suis inscrite après tout le monde mais une place s’est libérée dans l’équipe de Sherlock Holmes. Même si ce n’est pas du tout mon héro favori, j’ai donc rejoint ce groupe avec plaisir.

J’avoue ne pas avoir réussi à participer à la moindre énigme, étant trop fatiguée le soir ou en fin de semaine pour penser.En revanche, je peux tricoter.Donc je me suis inscrite au KAL proposé par les organisatrices pour faire gagner à mon équipe des points de tricot.

Il fallait deux fils très contrastés. J’ai fait plusieurs essais et ai jeté mon dévolu sur Balade de Cheval blanc coloris Lin et Superba Maya de Rico Design avec des aiguilles 3.5.

Continuer à lire … « Kal mystère, le crime du tricot express »

Top Ecaille

Lorsque Solène Leroux a proposé ce test, j’ai tout de suite accepté car le point en bas du corps me plaisait beaucoup.

DSC_5206

Tout s’est bien  passé car les explications sont toujours très claires.

J’ai choisi comme fil Pima Cotton de Rowan coloris Fig que j’avais en réserve tricoté avec des aiguilles du 4 pour bien faire ressortir ce point .

Oui mais je suis dans une période compliquée avec des déplacements professionnels et lors d’une d’entre eux, j’ai perdu une pelote. Biensur il était impossible d’en retrouver donc j’ai dû bidouiller: j’ai raccourci le corps de 3 cm et j’ai fait le col comme le bord de manches et non comme prévu.

DSC_5207

Il me reste 4 grammes de fil.

C’est un très joli modèle, cintré comme j’aime grâce au point  et je suis ravie de l »avoir fait.

DSC_5205

Ce modèle est maintenant en vente sur le site de Solène.

Gaspard le grand

Christine de Wouimardis a réécrit son grand succès, modèle Gaspard. Elle propose une version à plat et en rond.

Après avoir testé la version à plat en 6 mois, je me suis lancée dans la version en rond en 4 ans toujours en Baronval de Bergère de France avec des aiguilles du 3.5.

J’ai trouvé que c’était plus facile au niveau du col que la version à plat.

En revanche, arrivée au moment de la poche kangourou, je me suis aperçue qu’il me manquait des rangs de corps. En effet, j’ai compté les rangs de mousse dans les rangs du corps alors qu’ils étaient en plus.

J’ai donc modifié les diminutions de la poche kangourou pour arriver juste au col.

DSC_5177

J’ai fait la bordure du col et de la poche kangourou en rangs de mailles coulées ce qui fait une finition très propre comme un icord et donne de la tenue à la bordure qui risque d’être malmenée par le petit lutin qui portera ce pull.

 

 

Chaude et confortable

Dans le calendrier de l’Avent, j’ai eu trois grosses pelotes d’un fil que je ne connaissais pas Perla Color de Gründl. Sur la bande était indiqué 100 g pour un bonnet. J’en avais 300.

J’ai cherché un modèle sur Internet et suis tombée sur celui d’une écharpe dont la traduction en français était telle que je n’y comprenais rien si ce n’est l’expression ‘ côtes anglaises’ . Je suis donc allée chercher un tuto de ce point pour vérifier et quelle ne fut pas ma surprise. Le fameux point Brioche qui a tant fait bruisser la blogosphère que par esprit de contradiction j’avais décidé de ne pas le tricoter était des côtes anglaises. Tout ça pour ça… les emballements de la blogosphère me laissent parfois perplexe.

DSC_5113

J’ai donc monté 24 mailles sur des aiguilles du 8 et suis allée au bout des trois pelotes ce qui donne une grosse écharpe confortable .

DSC_5109

Je m’en vais regarder dans les petites merveilles que je n’ai pas utilisées histoire de trouver un nouveau projet.

Angela

Soobelle a proposé de tester une modèle femme adulte. Il s’agit d’un pull tunique .

Ce top-down ne présente pas de difficulté particulière et donne un nouveau sens aux mailles coulées.

DSC_5172

L’espacement des rangs de mailles coulées croit en allant vers la bas du corps.

L’encolure est large , un peu style marinière et les manches trois-quarts. Ma photographie est faite avant blocage.

DSC_5170

Je l’ai fait en taille 40 et en Pure laine Mérinos de Phildar avec des aiguilles 3.5 et 4.

Je pensais l’offrir à ma mère mais il est vraiment trop grand tant en longueur qu’en largeur. Du coup je pense l’offrir à une jeune femme enceinte.

 

Déboires

J’ai acheté sur Internet du fil pour faire un pull tout simple pour mon mari. J’ai bien fait attention au métrage, j’ai pris la quantité nécessaire mais lorsque j’ai eu fini la première manche, j’ai compris que je n’aurai pas assez de fil. J’ai contacté le site, il n’en avait plus.

Bon retrouver ce fil et ce bain relevant de la mission impossible, j’ai tout défait en râlant un peu car les tricots en aiguilles 3, 3.5, c’est long .

J’ai refait mes calculs de métrage ne comprenant pas où était le problème et suis arrivée à la conclusion que j’avais largement de quoi faire un pull pour un des garçons  passant du XL au M.

Mais, quand je suis arrivée au milieu de la deuxième manche j’ai compris que de nouveau cela n’irait pas. J’ai cherché différentes solutions et à force de faire et défaire, je suis arrivée à la solution qui me satisfait le plus , la rayure avec un autre fil., en Baronval de Bergère de FranceDSC_5078

Il est vrai que j’ai choisi un modèle d’inspiration pull marin.

Il est toujours difficile de trouver un modèle de pull homme sympa. Celui-ci me plaisait bien. C’est un modèle Phildar. Je ne tricote plus leurs modèles depuis des années car leurs explications sont souvent confuses. Ce fut de nouveau le cas donc au final j’ai  changé énormément de choses comme la patte de boutonnage qui était tellement alambiquée qu’elle en devenait infaisable que je me demande si je peux encore leur attribuer ce patron.

Bref, il est terminé. Le voici sur mon mannequin femme car je n’ai rien d’autre.

DSC_5076

Cette expérience me conforte dans deux rejets: les patrons Phildar et la laine Fonty car en effet j’ai eu beau tourner le problème dans tous les sens, si le métrage de ces  pelotes Guéret avait été le bon, j’avais de quoi faire le pull en XL donc d’autant plus en M.J’avais déjà eu des soucis avec leurs fils contenant de l’alpaga qui feutrent même en respectant exactement les consignes de lavage.

Bref je vais rapidement passer à autre chose car cette aventure m’a agacée.