Légèreté, douceur et chaleur

Pour cette première réalisation en tricot dans ma nouvelle maison.

C’est le bonnet Chapichapo de Lacazavent que j’ai testé en mohair et soie Silkhair de Lana Grossa.

Il ne pèse que seize grammes.

En fait c’est un modèle intemporel et avec un autre fil, il a un aspect moins précieux, plus mixte.

Ce modèle est maintenant sorti par la créatrice et le patron comporte aussi la version béret.

Publicité

Pull de week-end

J’avais envie d’un pull de week-end pour le printemps, simple, un peu large , confortable.

Lucienne Tricote a proposé un test pour un modèle qui correspondait à mes attentes dont le fait qu’il se tricote en 3 et3.5 mes numéros d’aiguilles préférés. Je me suis donc proposée et j’ai choisi de faire la taille au dessus de la mienne. Bien m’en a pris car il me convient vraiment ainsi.

Le jersey est dominant mais le haut est orné de mailles glissées et les bords sont en côtes torses.

Pour le fil, j’ai choisi Pecan Fing de Squirrel’s Yarns coloris Miel.

C’est un fil stellina donc il brille donc je l’ai porté pour le diner tout simple en famille du 25 décembre et les soirs suivants.

Maintenant j’ai hâte que le printemps arrive.

Code vestimentaire

Quand un code vestimentaire Noël est sorti au travail , j’ai été bien ennuyée.

Il était hors de question que j’achète quoi que ce soit que de toute façon je ne remettrai pas. De plus mes décorations de Noël sont inaccessibles .

En revanche, j’avais des échevettes DMC à proximité, de celles dont on fait les bracelets brésiliens et un crochet. Comme de nombreux modèles pour Noël sortent actuellement, je me suis dit que je pourrai décorer un de mes pulls. J’ai pioché chez Drops pour les flocons et les cœurs et chez Plassard pour le sapin.

Ainsi j’ai déstocké tous mes fils blancs, rouges et verts.

J’avais choisi une veste marron mais mon dernier fils est intervenu:

‘J’espère que tu as un pull vert!’

Effectivement j’en ai un et qui plus est me facilite la tâche pour accrocher mes décorations.

C’est un modèle de Kim Hargreaves, fait en pure laine Rowan en 2015.

Et voilà

J’ai eu un franc succès au travail avec beaucoup de compliments.

Et comme je n’ai aucune décoration de Noël, ce pull sur Gertrude fait un parfait sapin!

Aqua

Cordelia Vor a lancé un test de châle nommé Aqua . Je me suis inscrite à cause du nom et surtout parce que j’avais le fil qui devait correspondre.

C’est un modèle avec des alternances de points et de couleurs mais une est récurrente ce qui forme des lignes. Or j’avais dans mes réserves des écheveaux Squirrel Yarn appelés Rencontrer l’esprit de Gaïa faits pour l’Echeveau solidaire dont un gradient dont je ne savais que faire. Toutes mes tentatives s’était soldées par un détricotage. J’ai eu envie de l’utiliser pour les rayures afin de créer une harmonie avec le tout.

Et voilà

Cela donne un joli châle pimpant pour le printemps.

Le modèle est maintenant en vente et les testeuses ont fait des versions très différentes en fonction des fils choisis.

C’est avec les restes de fil de ce projet que j’ai fait le précédent.

Dernière création auxerroise

C’est avec cette création que je tourne la page de ma vie auxerroise. Je dis au revoir à trente ans dans la même ville et 27 ans dans la même maison pour reprendre mes errances avec un quatorzième déménagement.

Pendant que je finissais mes cartons j’ai décidé de faire ce gilet qui me tentait depuis plusieurs années. Je le voyais associé à un jeans et un tee-shirt blanc pour une journée de week-end de printemps détendue.

Le modèle est simple et très bien expliqué. J’ai juste fait la taille au dessus de la mienne pour qu’il soir moins ajusté.

J’ai utilisé la fin de mes fils Squirrel Yarn et un écheveau de AroIris Yarn pour le contraste. Ainsi j’ai poursuivi mon déstockage.

Il n’est plus de saison mais représente une nouvelle vie, celle d’après les enfants, joyeuse et dynamique.

Varda

Il y a plusieurs années, j’ai tricoté un modèle de Kim Hargreaves que j’aimais beaucoup; mais j’ai perdu du poids donc je me sentais mal à l’aise maintenant.

Le fil en Pima cotton de Rowan me plaisait toujours autant alors j’ai décidé de le détricoté pour en faire autre chose. Cordelia Vor a alors proposé un test et m’a autorisé de la faire à manches courtes. Cette créatrice est très inventive dans les détails que ce soit les augmentations, les raglans, le cintrage.

Bref tout ce que j’aime .

La seule modification que j’ai apportée est de le raccourcir de la hauteur des côtes afin qu’il soit à ma taille qui est petite.

Je suis absolument ravie de ce recyclage.

Le modèle est maintenant en vente avec les explications en fingering, DK et worsted, de quoi l’adapter à toutes vos envies. Ma version est en DK.

Kal estival de Vortricot

Cordelia a proposé cet été un kal pour faire un châle qu’elle a appelé Diamonds.

Je l’avais testé avant.

Il s’agit qu’une succession de bandes de points différents avec des augmentations à la fin de chaque bande sauf la dernière. On pouvait le faire en monochrome ou en multicolore avec des aiguilles 5.5.

Mon amie d’enfance est toujours friande de châles et m’avait donné ses réserves de mohair et soie de marques différentes. Comme aucune n’avait la quantité suffisante, j’ai choisi le version multicolore.

J’ai juste eu le temps de prendre une photographie avant qu’elle ne l’emporte sans que j’ai eu le temps de faire le moindre blocage.

Veste croisée

Il y a plusieurs mois Cordelia Vor a lancé un appel à test pour une veste croisée tricotée avec des aiguilles du 4.

L’idée m’a séduite car je porte peu des tricots faits avec des gros fils ce qui est souvent le cas des vestes.

C’est une veste top down à la construction originale et au résultat bluffant où construction et jeux de points se cumulent parfaitement certainement mis en valeur par le fil que j’ai choisi Magot Fine de PoloandCo qui est une laine naturelle non teinte.

Je tricote beaucoup et je fais beaucoup de tests mais je crois que c’est le vêtement que j’ai le plus porté depuis que je l’ai terminé dans tous les modèles que j’ai testé.

Je l’ai réalisée l’hiver passé et elle m’a accompagnée aussi bien au travail avec une jupe qu’en fin de semaine avec un jean. C’est un vrai basique de garde-robe.

Le modèle est maintenant en vente. Il y a de nombreuses versions dont masculines.

Restrictions annoncées

Depuis des mois on nous annonce des restrictions de chauffage. J’avoue ne pas chauffer énormément car je préfère porter un pull quand je suis à la maison. Je trouve que le contact de la laine est réconfortant.

J’aime aussi le feu de cheminée mais il n’y en aura pas dans ma nouvelle maison.

J’ai donc cherché une alternative avec une veste d’intérieur chaude, confortable mais pas large car j’ai froid quand les pulls sont larges. J’ai besoin de cintré.

J’ai jeté mon dévolu sur le modèle Fionn de Kim Hargreaves tiré du catalogue Enchanted.

J’aime toujours autant cette créatrice aux modèles cintrés mais mes techniques de tricot ont évolué donc j’ai choisi de faire ce modèle avec aucune couture. cela m’a obligée à réfléchir, faire et défaire mais au final, je suis contente du résultat qui ressemble à un cache-cœur avec un col bien montant.

Je l’ai tricoté en 4 et5 avec des fils de mes réserves, un mérinos et un alpaga de La Droguerie tricotés ensemble.

Gilet de fin d’été

J’avais besoin d’un gilet de fin de saison à mettre le matin ou en soirée.

J’avais fait une tentative lors d’un test. Le résultat était importable donc je l’ai défait et j’ai jeté mon dévolu sur une valeur sûre, Ginger de Melle Pétronille.

Comme j’ai déjà fait plusieurs tests satisfaisants pour cette créatrice, je savais que je ne risquais rien.

C’est un gilet col V en top down avec un motif sur le devant.

Le patron offre plusieurs variantes. J’ai choisi non cintré, à manches longues et des côtes cassées.

Les boutons sont en nacre imprimée de mes réserves.

Le résultat est très joli et correspond à mes attentes. Le seul petit bémol est mon fil en coton et lin, Mirto de Filature di Crosa. Je pense qu’il est un peu lourd pour rendre parfaitement ce modèle.

Peut-être le referai-je en mérinos?