J’ai enfin eu le temps

De m’assoir devant ma machine à coudre et donc de commencer les projets coutures du calendrier de l’Avent Chouette kit.

Le premier jour il fallait faire une pochette à sachet de thé ou cartes.

J’avoue avoir eu un peu de mal avec les explications succinctes. Du coup j’ai dû défaire une couture.

Une fois remise dans l’esprit de de la couture et de Chouette kit, cela ira mieux.

Défouloir

Comme ce mois de septembre est familialement compliqué et professionnellement difficile à gérer, je m’accorde des moments de défouloir ne pouvant rien faire d’autre.

Comme d’habitude, je fais des activités physiques puis d’autres pour travailler calme et concentration dont la couture. Un projet facile, ludique sans prise de tête est vite valorisant.

Voilà pourquoi j’ai fait le sac à dos Emmet de Chouette Kit dont les explications étaient dans le même livret que la besace Marty et le lunch bag isotherme.

J’ai pioché dans mes réserves sauf pour la sangle et les étriers que j’ai achetés chez Bouchara.

Il est simple, dénommé tote bag dans le livret.

Avec deux poches extérieures dont une dotée d’un mousqueton pour les clés.

J’ai utilisé de nouveau mon tissu à bleu de travail et ai profité de la lisière pour ne pas faire d’ourlet en haut.

Allez hop, dans la caisse à cadeaux.

Je couds rarement en dehors des vacances . Alors cette réalisation ne signifie rien de bon car je prends du retard dans mon travail faute d’avoir les instructions nécessaires et ensuite je vais devoir accumuler les heures pour le rattraper.

Recyclage

Quand les anses d’un sac isotherme ont lâché en fin de semaine, j’y ai vu une aubaine pour faire un lunch bag pour celui qui emmène son déjeuner tous les jours.

Le modèle était dans un des livrets Chouette kit de cet été .

Le tissu est un canvas épais , type bleu de travail de mes réserves.

Les accessoires à savoir la sangle et des étriers étaient dans mes récupérations puisque je fais partie du club de celles qui ne jettent rien.

Pour prévenir le fait que la doublure sorte du sac, j’ai cousu le long des coutures latérales les deux matières ensemble.

J’ai attendu le verdict.

‘ Mon repas est bien resté froid’ mais ‘Le sac est trop petit. Si je mets mon plat et trois fruits, je suis en haut’.

Bon je verrai plus tard si un autre sac isotherme lâche. Si j’ai du temps et si j’ai envie.

Boléro

Quand je pense Boléro, je pense Ravel et je pense Espagne. Accessoirement, je pense arrivée sur Talmont en Deux Chevaux quand j’étais jeune adulte avec le lecteur de cassettes à fond sur Ravel.

Quand mon amie d’enfance m’apporte un gilet en lin qui a des lustres qu’elle appelle Boléro et quelle me demande de lui faire le même en alpaga, je fais du nez.

Je ne sais pas créer un modèle. Je suis une exécutante.

Donc quand la créatrice You Knit to learn a proposé un test de boléro, j’ai accepté pour me faire la main.

Je savais d’avance que beaucoup de choses ne lui plairaient pas :

  • Je ne veux pas de cordelette, je veux le nouer devant. Heureusement, une testeuse a fait ainsi.
  • Je ne veux pas de dentelle. Facile à enlever.
  • Je ne veux pas de manches bouffantes. Adaptable.
  • Je ne veux pas que les manches s’élargissent. Le modèle prévoit qu’on puisse les faire droites.

Bref c’est presque un prototype par négation que j’ai réalisé en Kid Silk de Drops avec des aiguilles du 3 pour les côtes, 3.5 pour le corps et 3.75 pour mes manches en circulaire.

Il est bien trop grand pour moi car Mme veut aussi que ses vêtements soient larges donc 42 ou 44.

Dans tous les cas, ce modèle Boléro Echeveria facilement modifiable est maintenant en vente.

Jupe Millefeuille

Pour prendre en main ma nouvelle MAC, je n’ai pas choisi la facilité mais la précision.

J’ai sorti de mes réserves en kit Eglantine et Zoé que j’ai dû acheter en 2017. Aujourd’hui cette marque ne vend que du tissu , essentiellement de la viscose et comme je n’aime pas cette matière, je ne suis plus cliente.

C’est la jupe Millefeuille. Peut-être a -t-elle été conçue pour utiliser des chutes de tissus? Le principe est de coudre des bandes de tissu puis de doubler entièrement la jupe et de la fermer avec une fermeture glissière .

Parfait donc pour essayer ma MAC dont deux pieds fournis, le classique et celui pour glissière.

Heureusement que je suis en vacances et pleine de patience et de zénitude car les tissus ne sont pas faciles. Je l’avais acheté car je connaissais un des tissus, le liberty avec des plumes de paon stylisées que j’ai déjà cousu avec plaisir.

Pour les autres c’est problématique . J’en connaissais au moins un

mais entre un nœud papillon et une jupe , travailler cette viscose toute molle c’est différent. Les autres sont décevants.

Heureusement tout est très bien expliqué et je me suis appliquée. Ma nouvelle MAC est vraiment un bel outil car j’ai été surprise de faire l’ourlet final avec l’extérieur et la doublure pris ensemble, une grande première pour moi.

Me voici donc avec une jupe estivale.

Maintenant je vais essayer d’autres projets pour continuer à apprivoiser la MAC.

Serviette de toilette

Je poursuis la broderie de la parure de bain que je veux offrir à Noël.

J’en ai profité pour terminer la grille Fleurs et papillons de DMC . J’aurai fait tous les motifs dont certains deux fois.

Maintenant j’en suis lassée. Il va falloir que je trouve autre chose pour la serviette d’invité et le drap de bain. Je vais fouiller dans tout ce que j’ai acheté il y a des années et jamais brodé.

Prétexte

J’ai acheté un pied téflon pour ma machine à coudre afin de coudre du cuir , mais j’ai été incapable de défaire l’aiguille pour mettre une aiguille à cuir.

Du coup, j’ai décidé de le tester avec de la toile enduite de mes réserves. Cela fait des lustres que je n’ai pas cousu de la toile enduite. Un cabas me semblait un projet approprié.

Un modèle simple, pratique doublé avec une poche intérieure faite dans une chute de la toile enduite.

Plumette

Avec le printemps, on a envie de douceur, de légèreté , de couleurs tendres mais les matins peuvent être encore bien frais.

Le test que je viens de finir pour Anais Louve Design est parfait.

Il est de grande envergure,

léger grâce au tricot en déjaugé c’est-à-dire avec des aiguilles 5.5 au lieu de 3 ou 3.5. Le fil Plume de Eline et laines est doux mais pas trop chaud en bébé alpaga, coton et laine.

Et voilà un nouveau châle doudou pour cette saison.

Le modèle est maintenant en vente.