Trousse de toilette

Nadine a proposé un SAL pour faire la valisette de Petit Bout de fil mais avec une variante sur les anses.

Je me suis inscrite et ai pris beaucoup de retard jusqu’à ce que je trouve du temps pour me poser.

J’ai fouillé dans mes réserves et c’est la glissière que j’avais qui a déterminé tout le reste, tant la taille, la plus petite que les tissus car elle est jaune.

DSC_5134

Un vrai jaune soleil. Pour l’extérieur, j’ai choisi un tissu d’ameublement avec du jaune et pour l’intérieur de la toile enduite  à cause des flacons mouillés que l’ont met dans la trousse ou de ceux qui s’ouvrent malencontreusement.

DSC_5135

La base des anses est cachée par les replis de côté ce qui donne une finition très propre.

Je suis moins contente de ma poche extérieure mais comme c’était un prototype, ça va.

DSC_5131

Il me reste à fouiller dans mes réserves pour trouver une autre glissière et recommencer.

Merci beaucoup Nadine pour ce sal et pour cette modification des anses qui est un vrai plus.

Publicités

Variations 2

J’ai repris les mêmes tissus mais un nouveau modèle.

Et bien de nouveau, comme la première fois,j’ai peiné avec ce modèle de petit cabas porté main. Tant pour la doublure

DSC_5046

Que pour l’extérieur.

J’ai renforcé le fond avec du plastique intercalé entre les deux tissus pour un meilleur maintien.

DSC_5044

J’ai pesté , tourné les problèmes dans tous les sens sans trouver de solution satisfaisante.

Du coup je ne vais pas garder ce patron.

Variations

J’avais un peu de temps pour coudre de nouveau et plusieurs envies. Tout d’abord remplir ma boîte à cadeaux bien vide mais aussi déstocker.

Déstocker les tissus et aussi déstocker les patrons.

En effet, au fil des ans, j’ai accumulé des patrons. J’ai décidé de reprendre ceux dont je n’avais pas été satisfaite afin de décider, maintenant que j’ai un peu plus de pratique, si je les garde ou pas. Certains ont été faits il y a dix ans.

Voici donc le premier . Il ne m’avait pas satisfaite car il donnait un sac long et étroit.

Du coup , j’ai décidé d’inverser le sens pour avoir un sac large, style cabas.

J’ai associé un tissu Ikéa pour l’extérieur et un tissu ancien de récupération pour l’intérieur.

DSC_5043

J’ai choisi de faire un peu déborder le tissu intérieur sur l’extérieur comme j’aime.

Le résultat me satisfait.

DSC_5041

Du coup, je garde ce patron avec les annotations nouvelles. Je le referai avec plaisir.

 

Jolis bavoirs

Chez Alandco, j’ai aussi acheté des kits pour faire des bavoirs.

J’aime beaucoup le concept où sur le tissu est à la fois imprimé le bavoir et les instructions. Cela me rappelle un tissu acheté au Royaume Uni il y a …40 ans pour faire une poupée, puis d’autres acheté ensuite en Allemagne pour faire des coussins de Noël.

Bref, le kit contient le tissu, l’éponge et le biais .

La forme originale m’a posé soucis car malgré un crantage minutieux, les courbes plissent.

DSC_5017

Je ne pense pas que le bébé qui utilisera ce bavoir m’en tiendra rigueur, ni ses parents. Du coup, j’en ai fait trois.

DSC_5013

Outres les arrondis et angles, ma pose du biais est loin d’être parfaite. Tant pis, ils sont bien jolis tout de même!

Porte monnaie origami

Loulette me gâte toujours beaucoup avec des kits originaux.

C’est ainsi qu’elle m’a offert un kit Tendance Ruban de Renaissance Ribbons France pour faire un porte monnaie Salomé.

Après l’avoir longuement étudié, je me suis lancée dans la construction de ce porte-monnaie origami. J’en avais déjà vus sur Internet.

Le système est assez simple au final. c’est une affaire de pliage.

DSC_5007

L’originalité de cette version est que l’extérieur est constitué de rubans cousus les uns à côté des autres.

DSC_5009

Petit bémol, la largeur était à peine suffisante pour le gabarit prévu donc j’ai triché un peu en faisant déborder la doublure que j’ai pioché dans mes réserves.

N’ayant pas de ces pressions colorées en vogue, j’ai pris dans mon stock de pressions anciennes.

DSC_5011

– ‘Tu vas perdre les pièces de 1 centime.

– Non, je ne pense pas. Regarde.

– Effectivement, cela ferme bien.’

Le technicien est convaincu.

Maintenant que je sais le faire , je pourrai réessayer avec d’autres tissus si j’en ai le temps et l’envie….

Merci Loulette pour tout ce que tu me fais découvrir.

Le sac réutilisable et sa pochette de rangement

L’an passé à L’aiguille en Fête, j’ai fait la connaissance d’Anne d’Al and Co.

Nous avons sympathisé et je lui ai acheté des kits pour faire des coussins avec du passepoil qui m’avait posé bien des soucis.

Cette année pas de salon pour moi, alors je lui ai passé commande de différents kits.

Le premier est un sac réutilisable communément appelé tote bag et sa pochette.

Les tissus sont beaux par leurs motifs originaux mais aussi par la densité du tissu. J’avoue avoir ‘oublié’ le passepoil car je suis en  mode fainéante.

J’ai suivi les instructions fort simples; juste j’ai fait un point de zig zag sur les coutures pour éviter effilochage de ce sac non doublé et j’ai renforcé les coutures des anses que j’ai prises dans l’ourlet du haut; ainsi elles sont cousues deux fois avec des coutures triplées par un aller-retour.

Me voici avec un très joli sac réutilisable.

Vous trouverez de jolies créations dans sa boutique.

 

 

J’ai rangé mon bureau

Cela m’arrive rarement d’autant plus que dans ce bureau il y a aussi la MC et tout ce qui concerne la couture, la broderie, le papier ; une partie des livres de tricot, tous ceux de crochet. Bref c’est une pièce où je range aussi mes affaires professionnelles mais où, en fait, je ne travaille jamais.

Après Noël et le départ des cadeaux,un rangement s’imposait . Comme  j’y voyais un peu plus clair, je suis tombée sur un morceau de tissu déjà transformé mais dont le résultat ne me donnait pas satisfaction. Du coup une nouvelle transformation était à envisager.

-Tu fais quoi? dit l’Homme?

-Je remplis un peu ma boîte à cadeaux qui est bien vide!

Deux pochons tous simples, non doublés

DSC_4971

dont la seule fantaisie est la dentelle pour passer le lien de récupération.

DSC_4973

D’ailleurs ces liens commencent à me faire défaut; je vais devoir partir en chasse de récupération.